ACCUEIL > SOCIETE > Frais d’accouchement : Une gamine de 17 ans et son nouveau-né séquestrés dans une clinique pour impayés


Frais d’accouchement : Une gamine de 17 ans et son nouveau-né séquestrés dans une clinique pour impayés

  9 mai 2020 à 21h16min 0 Commentaire(s)



Une mère de 17 ans et son nouveau-né sont séquestrés depuis 12 jours dans une clinique, dans le 3e arrondissement de Libreville, pour non-paiement de la facture de sortie. Celle-ci est passée de 172 000 à 2,064 millions de francs CFA, à la date du 5 mai.

Jeune Gabonaise de 17 ans, Lydia Obone Bekale vit une situation très difficile. Depuis 12 jours, la jeune fille et son nouveau-né sont séquestrés dans une clinique ayant pignon sur rue au 3e arrondissement de Libreville, faute de moyens pour payer la facture de sortie.
« L’enfant a accouché ici, mais je n’ai pas de moyens », a avoué impuissante, la mère de Lydia, le 5 mai. « Nous sommes d’abord allés au Centre hospitalier universitaire de Libreville qui nous a envoyé ici, alors que je n’ai cessé de dire que je n’avais pas de moyens car je ne travaille. Depuis le 24 avril qu’elle a accouché, l’enfant est gardé ici car je n’ai pas les moyens de payer la facture de sortie », a raconté Julie Maganga sur Gabon 1re.

Après l’accouchement de Lydia Obone Bekale, la facture de sortie s’élevait à 172 000 francs CFA. Suite au non-paiement de celle-ci, la clinique a retenu la jeune mère tout en appliquant des pénalités. A la date du 5 mai, la facture s’élevait à 2,064 millions de francs CFA.

Une situation très difficile, au point que la mère de Lydia en vienne à solliciter l’aide de bonnes volontés. « Je sollicite l’aide de tout le monde. Ayez pitié de moi en m’aidant à libérer l’enfant », a plaidé Julie Maganga. Un cas sur lequel devrait peut-être se pencher le gouvernement en cette période de crise du Coronavirus, où l’accompagnement des couches les plus défavorisées est sur toutes les lèvres.