ACCUEIL > ECONOMIE > GSEZ Mineral Port : Les emplois ont été préservés en dépit des contrecoups du Covid-19


GSEZ Mineral Port : Les emplois ont été préservés en dépit des contrecoups du Covid-19

  28 octobre 2020 à 22h44min 0 Commentaire(s)


GSEZ Mineral Port est parvenu à maintenir les emplois malgré les difficultés liées au Covid-19. Une décision ayant notamment permis au port minéralier de maintenir ses standards avec 4 millions de tonnes de minerai acheminés sur le terminal depuis le début de l’année.

 
En dépit des difficultés liées au Covid-19, GSEZ Mineral Port s’emploie à se maintenir à flots. La direction générale est notamment parvenue à conserver les emplois quand d’autres entreprises ont réduit leurs effectifs. « En dépit de cette situation et grâce à l’accompagnement du gouvernement, nous avons réussi à nous maintenir. Et parmi les engagements que nous avons pris, il y avait la préservation des emplois et l’atteinte de nos objectifs en matière de responsabilité sociétale », a affirmé le directeur des relations publiques d’Arise Port & Logistics, le 27 octobre à Owendo.

Selon Dany Menga, le port minéralier a également atteint ses objectifs en termes de volume de minerai dans ce contexte difficile. « Notre projection était de 5 millions de tonnes de minerai en 2020. A ce jour, nous sommes à 4 millions de tonnes et c’est une satisfaction. Nous avons encore du travail et des efforts à consentir, mais nous restons optimistes pour l’avenir », s’est-il réjoui. Dany Menga s’exprimait lors de la visite du nouveau directeur général de la Marine marchande sur les installations de GSEZ Mineral Port.

« Il était important pour nous de faire visiter nos installations à la nouvelle équipe dirigeante de la Marine marchande de manière pour que nous partagions notre vision en ce qui concerne notre activité. Le patron de la Marine marchande connaissant déjà très bien nos activités, nous pensons que nous avons beaucoup de challenges à relever ensemble. Dans ce sens, il était tout aussi important de discuter des difficultés que nous aurons à faire face dans notre secteur d’activités », a indiqué Dany Menga.

Parmi les défis du port minéralier, la capacité à approvisionner le terminal en matière première. « Et cette capacité est fonction du moyen de transport : la voie ferrée. Celle-ci constitue un challenge aussi bien pour nous que pour les autres industriels. Nous pensons qu’en faisant passer ce message au directeur général de la Marine marchande, peut-être que le ministre de tutelle pourra voir dans quelle mesure améliorer les conditions de transports en ce qui concerne la voie ferrée au Gabon », a conclu Dany Menga.