ACCUEIL > SOCIETE > Gabon : Bilie-By-Nze annonce la création d’un fonds d’aide et d’assistance des Gabonais de l’étranger


Gabon : Bilie-By-Nze annonce la création d’un fonds d’aide et d’assistance des Gabonais de l’étranger

  29 février 2020 à 16h19min 2 Commentaire(s)


Bientôt un fonds d’ aide pour les Gabonais de l’étranger, l’annonce a été faite par Alain Claude Billie-By-Nze, ministre Gabonais en charge des Affaires étrangères, lors d’ une interview accordée à nos confrères de Gabon Matin. Se le membre du gouvernement, cette décision sera applicable gràce à l’érection de deux textes de lois. Cette aide qu’il a appelée Fonds d’aide et d’assistance des Gabonais de l’étranger (FAAGE) sera destinée comme son nom l’indique à venir en aide aux compatriotes à l’extérieur du pays. Une annonce qui fait échos aux rumeurs sur son accession prochaine à la Primature. Certains y lisent par ce projet, une volonté de rentrer dans les bonnes grâces de la diaspora. 

Le ministre des Affaires étrangères Alain Claude Bilie-By-Nze vient par cette décision lever l’équivoque sur un devoir de l’Etat gabonais à l’endroit de ses ressortissants étrangers, qui leur doit assistance, aide et concours. Une problématique du reste encore soulevée par la situation des étudiants gabonais présents à Wuhan, la capitale tentaculaire de la province du Hubei, au centre de la Chine dans laquelle le coronavirus fait des ravages mais dont plusieurs compatriotes n’ont malheureusement pas pu bénéficier d’une aide optimale de l’Etat. 

C’est certainement pour pallier ce type de situation que Alain Claude Bilie-By-Nze pour « offrir une lisibilité politique sur la question de la prise en compte des Gabonais de l’étranger va proposer très prochainement deux textes de lois dont l’un portera création d’un fonds d’aide et d’assistance aux Gabonais en séjour et de passage à l’étranger » pouvait-on lire dans les colonnes de Gabon Matin. Le ministre des affaires étrangères a développé au motif entre autres, d’un vide juridique qu’il est résolu à combler afin de permettre une meilleure application de devoir de l’Etat et ce droit des compatriotes en séjour, études ou stage à l’étranger. 

« La Constitution fait obligation à l’Etat de porter assistance à tout Gabonais, y compris à l’étranger. Malheureusement, au-delà de ce qui est écrit dans la loi fondamentale, il n’y a pas de mécanisme mis en place pour accompagner les uns et les autres » a présenté Alain Claude Bilie-By-Nze avant de souligner que tout ceci n’a que trop duré, raison pour laquelle il était impérieusement nécessaire de « mettre en place des mécanismes objectifs et lisibles tel le fonds d’aide et d’assistance des Gabonais de l’étranger (FAAGE) » a-t-il annoncé. 

Pour finir, le deuxième projet de loi consisterait à « proposer une loi sur une meilleure prise en compte de la diaspora gabonaise. Où est-elle, comment l’identifier ? Comment est-elle composée et comment est-ce que l’Etat peut l’accompagner ? Ce sont là des questions essentielles auxquelles ce projet de loi devra répondre.

Une diaspora bien structurée peut être très utile à notre pays. Elle devrait pouvoir lui assurer une visibilité positive par ses actions dans des domaines aussi variés que l’entrepreneuriat, la culture, le sport, la science ». Alors qu’il est pressenti à la Primature selon plusieurs rumeurs, voilà une initiative qui pourrait le distinguer à quelques jours, si on en croit les bruits des couloirs feutrés de la présidence de son arrivée à l’avenue du Boulevard Jean Paul II. 

Gabontribune / Joel Tatou