ACCUEIL > POLITIQUE > Gabon-Chine : Une coopération axée sur le concret 


Gabon-Chine : Une coopération axée sur le concret 

  20 septembre 2018 à 22h25min 0 Commentaire(s)


Vieilles de 44 ans, les relations de coopération entre le Gabon et la Chine ont été sanctionnées par de nombreuses réalisations achevées ou en cours notamment aux niveaux infrastructurels, de la santé, de l’industrie, de la Défense, de la forêt, culturel, économique et commercial. 

Dans le domaine des infrastructures, les premiers grands ouvrages réalisés au Gabon par la Chine ont été le Palais de l’Assemblée Nationale, le Palais du Sénat, la Maison Georges RAWIRI, abritant la télévision et la radio nationale. A ceux-ci, se sont ajoutées les constructions des stades de Libreville, Port-Gentil et d’Oyem, respectivement par la Société China Construction Engineering et Shangai construction Group, puis, le Palais des sports à Libreville.

Outre ces édifices, la Chine a également construit entre 2008 et 2013, grâce à la société Sinohydro, un barrage hydroélectrique, le Grand Poubara, d’une capacité de 160 MW. Ce barrage visait à alimenter le Complexe Métallurgique de Moanda.
On peut ajouter à ces réalisations, la construction des routes : les tronçons Fougamou-Mouila ; Lastourville-la Léyou, Port-Gentil-Omboué, Farasol-Mbéga à Port-Gentil et le Pont sur le fleuve Ogooué à Booué, Lalara-Koumameyong-Ovan dans l’Ogooué-Ivindo.

A ce jour, la société China State a été retenue pour la réalisation des travaux de réhabilitation de la route nationale Pk12-Pk80, sur le tronçon qui relie Libreville au reste du pays. De même, la construction de la première phase de la « Baie des Rois de Libreville » constitue également un chantier soumis à la Chine.
S’agissant de la santé, la coopération entre la République Populaire de Chine et la République Gabonaise dans le domaine de la santé est au beau fixe et se développe sans cesse depuis l’ouverture à Libreville et à Franceville de deux hôpitaux régionaux.

Dans le cadre de la dynamisation de cette coopération, un protocole d’accord pour l’envoi d’une mission médicale chinoise au Gabon a été signé en 2016, il vise un renforcement des échanges d’expérience entre les médecins et les techniciens médicaux des deux pays. En octobre 2017, le Navire-hôpital chinois Arche de la Paix est venu au Gabon et a donné des services gratuits à plus de 6000 patients locaux, renforçant davantage la confiance et l’amitié entre les deux peuples.

Pour ce qui est de l’industrie, trois sociétés chinoises, spécialisées dans la fabrication des batteries automobiles se sont installées dans la Zone économique spéciale de Nkok, en 2016. Le Gouvernement gabonais, lors du séjour à Libreville en septembre 2017, d’une délégation d’hommes d’affaires chinois, avait présenté les opportunités dans le secteur des mines, notamment le projet Maboumine, l’exploitation du gisement de Milingui, l’exploitation de l’or de Minkébé, l’exploitation de la barytine de Doukekei et le projet de levée géophysique aéroporté. 

Concernant le secteur de l’eau et de l’énergie, les projets présentés portent sur la construction du barrage de l’Okano Fe2, la construction du barrage de Booué, ainsi que la construction du barrage de grand Poubara phase 2. Le Gabon souhaite créer une zone industrielle dédiée aux entreprises chinoises.

Quant au domaine de la défense, le Gabon et la Chine se sont engagés, en octobre 2011, à renforcer les relations militaires bilatérales. La matérialisation de cette coopération a amené les deux pays à signer un certain nombre d’Accord et d’entreprendre de multiples actions dans le cadre de sa dynamisation. Il s’agit notamment de l’organisation conjointe d’une manœuvre militaire médicale des deux armées ; de la formation de la Garde d’honneur gabonaise ; de l’organisation à Libreville des consultations médicales gratuites au sein du Navire-hôpital chinois « l’Arche de paix ».

Sur la forêt, le gouvernement gabonais et celui de Chine ont convenu, dans le cadre du renforcement de cette coopération bilatérale, de signer un protocole d’accord dans le domaine forestier et d’organiser des formations pour le renforcement des capacités pour les agents gabonais des eaux et forêts.

En 2017, le Gouvernement gabonais et la société Yihua ont signé un protocole d’accord dans le domaine de la forêt, ce protocole vise la mise en œuvre de trois (3) projet dont, la mise en place de la bourse internationale du bois ; la construction d’un musée du bois à Libreville, la construction d’une usine de 3ème transformation du bois et la construction d’un laboratoire pour recenser et décrire les caractéristiques de toutes les espèces d’essences présentes dans la forêt gabonaise. 
 


Dans le domaine culturel, en matière d’éducation et de formation, la Chine offre chaque année de nombreuses bourses aux jeunes gabonais ainsi que plusieurs offres de perfectionnement des agents publics de l’Etat. Ainsi, dans le cadre de ce partenariat, le Gouvernement chinois a offert à la partie gabonaise, pour les années 2016 à 2017, 200 offres pour la formation de jeunes talents gabonais dans les domaines de la santé, de l’agriculture, de l’hydraulique, du numérique, des forces de Police, l’économie, du commerce, la diplomatie et 100 bourses aux étudiants.

Enfin, sur le plan économique, la Chine est fortement impliquée dans le tissu économique gabonais. Plus d’une trentaine d’entreprises chinoises sont implantées au Gabon dans les secteurs de BTP, bois, mines, commerce de gros ou de détail, etc.