ACCUEIL > ECONOMIE > Gabon : Jean Marie Kombe Wora veut sortir Pizolub de l’ornière


Gabon : Jean Marie Kombe Wora veut sortir Pizolub de l’ornière

  30 décembre 2020 à 21h45min 0 Commentaire(s)


Le nouveau directeur général de la Société Pizo de formulation de Lubrifiants (Pizolub), Jean Marie Kombe Wora, installé le 30 décembre à Libreville par le Secrétaire général du ministère du Pétrole, veut sortir cette entreprise de l’ornière.

Nommé le 20 novembre dernier et après le passage de témoin, le 18 décembre, avec son prédécesseur, Guy-Christian Mavioga, Jean Marie Kombe Wora a été officiellement installé ce 30 décembre dans ses fonctions de directeur général de la Société Pizo de formulation de Lubrifiants (Pizolub). C’est le Secrétaire général du ministère du Pétrole, des Hydrocarbures et des Mines, Nestor Andome Ayi, qui a procédé à cette installation.

Des fonctions qu’il entend pleinement remplir, notamment en faisant l’essentiel pour sortir cette entreprise de l’ornière dans laquelle elle se trouve. Ce qui constitue pour lui « l’enjeu » majeur aujourd’hui. « A mon humble avis, il n’existe aucune baguette magique pour y parvenir mais la mutualisation des énergies, la concertation des actions et la synergie des politiques entre les trois composantes de Pizolub que sont l’Etat, principal actionnaire, les marketeurs-actionnaires et le personnel, cheville ouvrière de l’entreprise, vont permettre à Pizolub SA d’entrevoir l’avenir avec optimisme et renouer avec la prospérité », a déclaré Jean Marie Kombe Wora.

Pour réussir cette opération, le nouveau directeur général sollicite « la coopération de l’Etat à jouer pleinement son rôle protecteur de l’entreprise dans ce contexte concurrentiel », d’autant plus qu’« un peu de protectionnisme tel qu’appliqué par tous les pays », serait « salutaire et bénéfique » pour l’entreprise.

Aux marketeurs, il leur demande de revenir aux fondamentaux qui ont prévalu lors de la création de cette structure. « Pizolub doit demeurer votre principal fournisseur », a-t-il dit, relevant que la croissance passe nécessairement par le volume des commandes.

Nestor Andome Ayi a indiqué que cette « cérémonie s’inscrit dans le cadre de la relance des activités d’une société qui a besoin d’une impulsion nouvelle pour relever les grands défis de l’heure, se performer davantage, accroitre sa capacité de production, restaurer la confiance avec les partenaires, résorber son endettement et répondre aux impératifs de développement et aux attentes fortes du personnel, des partenaires et du gouvernement de la République ». Pour y parvenir, le chef de l’administration du Pétrole rappelle que ces enjeux de modernisation exigent « rigueur, pragmatisme et efficacité ».

S’exprimant lors de cette installation, le président du Conseil d’administration de Pizolub SA, Fabien Ombouma, a attiré l’attention sur le fait que Pizolub est désormais « une marque de lubrifiant, une marque gabonaise, une vitrine du Gabon industriel ». « Pizolub doit désormais être présente au Congo, au Cameroun, en République centrafricaine, au Tchad et en Guinée équatoriale grâce à l’agrément Cemac obtenu en octobre dernier ».

Le nouveau directeur est un pur produit de la boite où il totalise près d’une trentaine d’années. D’où l’appel, par toutes les parties, à son expertise pour relever cette entreprise nationale.