ACCUEIL > FAITS DIVERS > Gabon : L’ancien aide de camp de Jean Ping sous les verrous (avocat)


Gabon : L’ancien aide de camp de Jean Ping sous les verrous (avocat)

  20 avril 2017 à 00h04min 0 Commentaire(s)


L’aide de camp Jean Ping ancien rival, malheureux d’Ali Bongo Ondimba à la présidentielle de 2016 dont il conteste toujours le résultat, a été placé mardi en détention préventive, cinq jours après son arrestation par les renseignements gabonais qui lui reproche de porter une armé alors qu’il n’est plus en service.

"Alain Djally a été placé sous mandat de dépôt par le premier juge d’instruction et incarcéré à la prison de Libreville sous des inculpations de détention et usage de son ancienne carte militaire et détention illégale d’arme", a précisé Me Jean-Rémy Bantsantsa, avocat de MR. Djally .

Jeudi 13 avril, M. Djally, ancien militaire présenté comme "l’aide de camp" de Jean Ping, avait été arrêté Pres de son domicile par les services de la Direction générale des recherches (DGR) qui l’avaient placé en garde à vue.
"Ce (mardi) matin, il a été présenté au procureur qui a renvoyé le dossier chez la juge d’instruction et une audience de fond devrait avoir lieu la semaine prochaine", a précisé son avocat.

Une arme avait été retrouvée chez M. Djally lors d’une fouille de la DGR jeudi, mais selon Me Bantsantsa, "il s’agit d’une balle chargée à blanc qui sert à l’autodéfense et ne suscite pas de permis de port d’arme (...). La juge semble surtout avoir retenu comme chef d’accusation le fait que M. Djally a gardé sa carte de militaire", alors qu’il n’est plus en fonction.

"J’ai compris que, dans cette affaire, tout a été fait pour l’envoyer en prison. On a bien compris que c’est M. Ping qu’ils cherchent à atteindre", a poursuivi Me Bantsantsa, également avocat de Jean Ping.