ACCUEIL > SOCIETE > Gabon : contre les cancers féminins, les sénateurs s’engagent


Gabon : contre les cancers féminins, les sénateurs s’engagent

  21 octobre 2020 à 18h55min 0 Commentaire(s)


Dans le cadre de sa participation à la campagne Octobre Rose liée à la lutte contre les cancers féminins, le Senat, en partenariat avec le Réseau des femmes sénateurs du Gabon, a initiée ce mardi 20 octobre une journée de sensibilisation à l’adresse des élus et du personnels devant conduire dès le 21 octobre à une campagne dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus.

 
Face aux cancers féminins, dont celui du sein et du col de l’utérus qui sont la première cause de mortalité des femmes au Gabon, Dr Lucie Milebou-Mboussou estime que l’engagement des parlementaires « se doit d’être total. Il doit non seulement être axé sur les campagnes de prévention de ces pathologies mais, également consister, en cas de diagnostic de cancer, à accompagner les femmes dans cette lutte à travers une prise en charge multiforme, en particulier médicale et psychologique ».

C’est dans cette optique que ce mardi 20 octobre, en partenariat avec le Réseau des femmes sénateurs du Gabon (Refeseg) et sous le thème « Lutte contre les cancers féminins en période Covid-19, les femmes parlementaires s’engagent », le Sénat a organisé une campagne de sensibilisation. Il s’est notamment agi d’édifier les élus et le personnel du palais Omar Bongo Ondimba sur la réalité des cancers féminins.

« Nous avons pensé qu’il était important d’une part de communiquer et d’édifier le personnel sur la problématique des cancers féminins et d’autre part, d’organiser le dépistage au sein de notre institution durant trois jours. En effet, selon les spécialistes de la santé, précocement dépistés, 80% des cancers du sein et du col de l’utérus peuvent être guéris », a expliqué la présidente du Sénat, rappelant qu’au Gabon, le taux de prévalence est de 16,1 % pour le cancer du sein et 19,9 % pour celui du col de l’utérus.
A la suite de cette journée de sensibilisation ayant vu la participation du Dr Pamphile Assoumou pour une conférence sur les cancers gynécologiques et mammaires et celle de Mme Béatrice Makanga pour un témoignage, le Sénat entend lancer mercredi 21 octobre une campagne de dépistage gratuits au profit du personnel et des élus qui coure jusqu’au vendredi 22 octobre prochain.