ACCUEIL > ECONOMIE > Gabon : l’émirat pétrolier ouest-africain veut instaurer une allocation pour ses chômeurs


Gabon : l’émirat pétrolier ouest-africain veut instaurer une allocation pour ses chômeurs

  4 juillet 2017 à 23h55min 0 Commentaire(s)


Sylvain Mayabi Binet est secrétaire général adjoint de l’Onep, le plus grand syndicat du secteur pétrolier du Gabon.

Le projet a suscité beaucoup d’espoir parmi les chômeurs gabonais dont le nombre ne cesse de croître. Le gouvernement a promis d’instaurer une allocation chômage pour les aider à survivre en attendant un nouvel emploi. L’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) parle « d’effet d’annonce ». Son secrétaire général adjoint, Sylvain Mayabi, s’est confié à Géopolis.

Sylvain Mayabi sait de quoi il parle. Il fait partie des dirigeants de l’Onep, le plus grand syndicat du secteur pétrolier du Gabon qui a organisé en 2010 une grève générale, paralysant tout le pays. L’instauration d’une allocation chômage figurait en bonne place des revendications des grévistes gabonais. Le gouvernement avait dû céder face à la pression.

« Un accord avait été conclu sur la mise en place d’une allocation chômage pour les personnes à la recherche d’un nouvel emploi et une allocation-solidarité pour les jeunes diplômés à la recherche d’un premier emploi. Le gouvernement s’était engagé à soumettre à l’Assemblée nationale un projet de loi au plus tard le 31 décembre 2011.

Un comité ad hoc piloté par le gouvernement et comprenant des partenaires sociaux devait se mettre en place pour les détails de la mise en application des accords. Six ans plus tard, on ne voit toujours rien. Tout cela reste des effets d’annonce. »