ACCUEIL > ECONOMIE > Gabon : le marché des assurances touché par la crise politique


Gabon : le marché des assurances touché par la crise politique

  9 février 2017 à 00h03min 0 Commentaire(s)


La crise politique qui prévaut au Gabon a influé négativement sur les performances des compagnies d’assurances. Ce marché qui compte 9 assureurs (3e marché de la zone CIMA), a vu son chiffre d’affaires baisser de 6,4% durant les neuf premiers mois de l’année 2016. Il s’est établi à 58 milliards de F CFA (environ 88 millions d’euros), selon des chiffres livrés par la presse locale, mercredi 1e février.

Comparant ce résultat des neuf premiers mois de 2016 au chiffre d’affaires global de 2015 (118,881 milliards de FCFA), la contre performance devient une évidence. Ce secteur est touché de manière abyssale par les perturbations qui ont suivi la réélection du Président Ali Bongo. Les contestations et émeutes dans les rues gabonaises ont impacté le climat des affaires.

En fin septembre 2016, les compagnies d’assurances opérant au Gabon, ont payé environ 18,33 milliards de FCFA de sinistres, contre 19,08 milliards à la même période en 2015 ; soit une diminution de 3,8% en un an.

Les sinistres réglés pour le compte de la branche « Non Vie » ont représenté 69% de l’ensemble des sinistres payés du secteur. Ils ont régressé de 14,4% pour se situer à 12,60 milliards de FCFA, dont 5,54 milliards de FCFA pour la couverture des soins médicaux du seul produit « Maladie-Assistance », renseignent les acteurs du secteur.

Toutefois, pour les commissions versées aux intermédiaires, elles ont augmenté de plus de 19% et s’établissent à 6,67 milliards de FCFA. Cette progression est le fruit de l’accroissement des commissions versées pour le compte de l’assurance « Non Vie », en hausse de 16,8%. Elles s’établissent à 6,32 milliards de FCFA sur les neuf premiers mois de 2016.

Les commissions versées pour l’assurance « Vie » ont quant à elles doublé pour se situer à 350 millions de FCFA en septembre 2016 contre 180 millions de FCFA à la même période.