ACCUEIL > ECONOMIE > Gabon : moins d’exploitation forestière, mais plus de transformation de bois au cours des trois premiers mois de 2017


Gabon : moins d’exploitation forestière, mais plus de transformation de bois au cours des trois premiers mois de 2017

  4 juillet 2017 à 00h38min 0 Commentaire(s)


Selon les indicateurs de la Direction générale de l’Economie, à la fin du mois mars 2017, l’exploitation forestière gabonaise a régressé. En raison d’une faible exploitation des bois divers, la production des grumes a diminué de 4,2% pour atteindre 306 251 m3. De même, les ventes de grumes aux industries locales ont régressé de 6,4% pour un volume de 89 891 m3, compte tenu des niveaux élevés des stocks sur les sites industriels à la fin de l’année précédente.

En revanche, l’activité de la branche des industries de transformation de bois s’est accrue au cours du premier trimestre 2017, au regard de l’évolution ascendante des principaux indicateurs des différents segments. Ainsi, sur le plan industriel, la production a progressé de 14,9%, en raison d’un approvisionnement régulier en grumes et de la montée en puissance des unités nouvellement installées.

Sur le plan commercial, les ventes locales et les exportations de bois débités ont enregistré des hausses respectives de 10,3% et 10,7%, du fait de la reprise de la demande locale et de la fermeté des commandes extérieures.

L’activité de sciage a amélioré ses résultats industriels et commerciaux. En effet, la production a enregistré une hausse de 13,6% pour se chiffrer à 110 145 m3. Cette embellie résulte d’un approvisionnement des unités de transformation en grumes et du renforcement du tissu industriel.

L’activité du segment placage s’est accrue au cours du premier trimestre 2017, avec une production de 9,3% en glissement annuel. Cette situation s’explique par une accélération du rythme d’approvisionnement des usines en grumes.

La production de contreplaqué a progressé de 55,2% pour atteindre 15 976 m3, sous l’effet des commandes soutenues du marché international et local. Dans le même temps, les exportations et les ventes locales ont augmenté respectivement de 29,8% et 124,3%.