ACCUEIL > ECONOMIE > Gabon : une trêve sociale signée entre le pouvoir et 14 centrales syndicales


Gabon : une trêve sociale signée entre le pouvoir et 14 centrales syndicales

  1er octobre 2017 à 23h54min 0 Commentaire(s)


Le Gabon se dirige peut-être vers une sortie de grève dans les régies financières, c’est-à-dire les impôts, la douane, le Trésor public et les hydrocarbures. Depuis trois mois, les agents chargés de récolter les recettes de l’Etat ont arrêté de travailler pour réclamer cinq mois d’arriérés de primes, ce que le gouvernement ne parvient pas à payer. Pour mettre fin à la crise, une trêve sociale d’une année a été signée jeudi 28 septembre.

Le huis clos a duré 13 heures. Les syndicalistes réclamaient entre 12 et 26 milliards de francs CFA d’arriérés de primes. Le pouvoir voulait à tout prix mettre fin à cette grève qui dure depuis trois mois et qui occasionne chaque jour une perte d’un milliard de francs CFA dans les caisses de l’Etat.

Après la signature, Yolande Nyonda, secrétaire générale du ministère du Budget, est plus que soulagée : « Cet accord est une grande victoire. Nous avons signé avec quatorze centrales syndicales. Les syndicales qui ont signé avec nous représentent plus de 90 % des agents des administrations financières et pétrolières. »