ACCUEIL > SPORTS > Gestion de l’équipe nationale : A quand l’application de la Charte d’engament élaborée depuis 2014 par la Fégafoot ? 


Gestion de l’équipe nationale : A quand l’application de la Charte d’engament élaborée depuis 2014 par la Fégafoot ? 

  29 novembre 2018 à 23h11min 0 Commentaire(s)


La Conférence de presse animée lundi 26 novembre dernier, par le président de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot), Pierre-Alain Mounguengui, a donné droit à une série de révélations. Parmi lesquelles : l’élaboration depuis 2014, d’une Charte d’engagement en équipe nationale que chaque joueur, convoqué en sélection, devrait signer et respecter. Un document transmis aux différentes autorités gouvernementales qui se sont succédé à la tête du ministère des Sports. Selon le président de la Fégafoot, les courriers transmis à ce jour, sont restés lettre morte. 

Avant le match du 17 novembre dernier, face aux Aigles du Mali (0-1), le sujet de la Charte en équipe nationale a refait surface après l’affaire de l’avion loué par le Fonds national pour le développement du sport (FNDS). En effet, au cours d’une séance de travail avec le bureau exécutif de la Fégafoot et l’administrateur de ce Fonds, Igor Simard, Alain-Claude Bilié-By-Nzé, étonné par le comportement affiché par le capitaine des Panthères, Pierre-Emerick Aubameyang, avait évoqué la mise en place d’une charte d’engagement. Idée d’ailleurs saluée, d’autant plus que ce document de portée juridique est l’un des moyens à même de ramener l’ordre dans les différentes sélections du Gabon. 

Mais au cours de la conférence de presse animée lundi dernier par le président de la Fégafoot, le même sujet a été évoqué. Surprenant, Pierre-Alain Mounguengui a relevé qu’une charte d’engagement en équipe nationale existe depuis 2014, année de sa première élection à la tête de la Fégafoot : « Quand j’ai été porté à la tête de la Fédération gabonaise de football, le 30 mars 2014, l’une de mes premières priorités était la mise en place de cette charte. Avec le service juridique de la Fégafoot, nous avons élaboré cette charte de l’équipe nationale », a-t-il fait comprendre. 

Ne pouvant appliquer un tel document sans s’en référer au ministère des Sports, selon M. Mounguengui, ce document utile pour l’équipe nationale a été transmis au ministère de la Jeunesse et des Sports à l’époque dirigé par Blaise Louembé. « M. Louembé a remis cette charte aux juristes du ministère des Sports. Et après le départ du ministre Blaise Louembé, succédé par Nicole Assélé, j’ai relancé la nouvelle équipe en déposant une copie de cette charte à Mme Assélé, laquelle a remis la copie de la charte au conseiller juridique », relate Pierre-Alain Mounguengui. 

A en croire le patron de la Fégafoot, la même procédure a été faite à l’équipe dirigée par Alain-Claude Bilié-By-Nzé. « Au moment où nous parlons, cette charte est sur la table du ministre des Sports. J’ai déjà fait un mandat et suis en train d’entamer le deuxième, cette charte est au ministère et j’attends toujours le retour pour l’appliquer », regrette le président de la Fégafoot. 

La Fégafoot est reprochée du manque de poigne et d’autorité dans la gestion du football gabonais, notamment de l’équipe nationale. Toutefois, les révélations faites par Pierre-Alain Mounguengui sont surprenantes. Ce dernier est également accusé d’encourager « le désordre » au sein des Panthères du Gabon, par ces révélations sur l’existence d’une charte d’encouragement, le patron de la Fégafoot vient de montrer au grand jour qu’il fait partie des personnes qui luttent contre l’indiscipline dans la tanière des Panthères. 

Si l’indiscipline et tous les maux qui minent la sélection nationale sont avérés, pourquoi jusqu’alors le ministère des Sports, actuellement dirigé par Alain-Claude Bilié-By-Nzé, n’a toujours pas donné son accord au bureau exécutif de la Fégafoot pour appliquer la charte élaborée par la Fégafoot ? Alain-Claude Bilié-By-Nzé a-t-il réellement reçu ce document ? Ou bien, il y a des points qui nécessitent des amendements de la part de la tutelle ? Ou encore, la charte élaborée par la Fégafoot ne cadre-t-elle pas avec la vision du ministère de tutelle en ce qui concerne la gestion de l’équipe nationale ? 
Voilà autant de questions qui nécessitent des réponses de la part des acteurs concernés par la gestion du football en général, et de l’équipe nationale en particulier.