ACCUEIL > SOCIETE > Ghost, le plus grand pangolin jamais enregistré


Ghost, le plus grand pangolin jamais enregistré

  13 octobre 2020 à 23h22min 0 Commentaire(s)


Dans le cadre d’une étude dirigée par le Dr David Lehmann, l’équipe scientifique travaillant pour l’Unité de capture de la faune de l’Agence nationale des parcs nationaux du Gabon a réussi à saisir un spécimen unique de Pangolin, le plus grand du monde jamais enregistré jusqu’à présent, baptisé « Ghost ». Il mesure 1,72 m et pèse 38 kg.

Après une poursuite de deux semaines dans le parc national de Lopé-Okanda, l’écologiste de faune David Lehmann et son unité de capture de la faune célébraient la capture d’un pangolin géant surnommé Ghost, le plus grand jamais enregistré. Cette équipe composée d’éco-gardes, d’un traqueur indigène, d’un biologiste de terrain et d’un vétérinaire de la faune espère que Ghost, qui pèse 38 kg et mesure 1,72 m du nez à la queue, donnera des informations précieuses dans leur lutte contre le braconnage.
« Le pangolin a été capturé, tranquillisé et ensuite relâché. Il est rapidement sorti de son sommeil et s’est complètement remis après 2 heures de marche dans son habitat naturel », a déclaré le directeur de recherche à la station scientifique du Parc de la Lopé. Le Dr Lehmann, assure que le mode de vie nocturne et le fait qu’il se sente le plus à l’aise dans un système complexe de terriers profonds et inaccessibles font du pangolin terrestre géant – Smutsia gigantea – l’une des espèces les moins étudiées du règne animal. « Nous en savons peu sur leur écologie de base, leurs mouvements et la taille de leurs populations, et notre manque de connaissances entrave nos efforts pour les protéger », a souligné Lehmann.

L’énorme pangolin, surnommé Ghost, a été endormi paisiblement pendant 1 heure et 45 minutes. Pendant ce temps, les signes vitaux de l’animal tels que la température, la fréquence cardiaque, la respiration, etc. étaient surveillés de près par les spécialistes. L’opération impliquait la mise en place d’un dispositif de suivi GPS sur l’une des impressionnantes écailles kératiniques de Ghost qui recouvrent le corps.

 L’étude ayant permis la capture de Ghost, aurait aidé à rassembler de précieuses informations sur les habitudes de ce mammifère, ses préférences en matière d’habitat et modes d’activités.