ACCUEIL > POLITIQUE > Haute autorité de la communication : Timothee Boussiengui et Abel Mimongo élus respectivement 8ème et 9ème membre 


Haute autorité de la communication : Timothee Boussiengui et Abel Mimongo élus respectivement 8ème et 9ème membre 

  10 juin 2018 à 22h04min 0 Commentaire(s)


Dans le cadre de l’élection des deux derniers membres de la Haute autorité de la communication (Hac), qui s’est déroulée, ce samedi 9 Juin à la Maison Georges Rawiri de Libreville, les professionnels de la communication ont porté leur dévolu sur les journalistes Timothée Boussiengui et Abel Mimongo, avec respectivement 135 voix et 119 voix.
Onze candidats étaient en course pour occuper les deux derniers sièges de la Haute autorité de la communication (Hac).

Dès le premier tour de l’élection qui était très serrée, pour designer le 8eme membre de cette Institution de régulation de la communication, les communicateurs du Gabon ont élu trois candidats, notamment Timothée Boussiengui (76 voix), Félicienne Nyangono (75 voix) et Abel Mimongo (71 voix), dont aucun n’a obtenu la majorité absolue.
Il a donc fallu attendre le deuxième tour, qui s’est joué entre les deux premiers. Apres plusieurs heures d’attente, le sort a désigné Timothée Boussiengui comme 8eme membre de la Hac avec 135 voix contre 82 pour Félicienne Nyangono.

Dès cet instant l’espoir est permis pour la gente féminine qui, au regard du score réalisé par Félicienne Nyangono dès le premier tour, est convaincue que cette dernière a toutes les chances pour occuper le 9eme siège de membre de la Hac.
Mais c’était sans compter sur le directoire de campagne du candidat Abel Mimongo, qui a su impulser une forte mobilisation derrière ce dernier.

Dès lors, l’élection du 9eme membre de la Hac n’a été qu’une simple formalité pour la majorité des communicateurs, qui au premier tour de l’élection, a donné une majorité absolue et écrasante à Abel Mimongo, avec 119 voix contre 3 pour Félicienne Nyangono.
Ainsi, Timothée Boussiengui et Abel Mimongo, deviennent les premiers communicateurs, c’est-à-dire journalistes appartenant aux organes de presse privée, à être élus conseillers membres de la Hac.