ACCUEIL > POLITIQUE > Issoze Ngondet explique ses choix


Issoze Ngondet explique ses choix

  24 août 2017 à 23h14min 0 Commentaire(s)


24 heures après la publication du nouveau gouvernement, le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet a été face la presse, le 22 août 2017, pour présenter les ambitions de cette nouvelle équipe.

24 heures après la composition du nouveau gouvernement, le Premier ministre était face à la presse pour clarifier l’ambition de son gouvernement. Selon Emmanuel Issoze Ngondet, la mise en place de ce nouveau groupe répond aux Actes du Dialogue dont le rapport prévoyait en son article 256, la formation d’un nouveau gouvernement chargé, entre autres, de la mise en œuvre des Actes du Dialogue.

Ce gouvernement de 38 membres répond, selon le Premier ministre, « à une exigence politique et citoyenne : celle de l’ouverture ; aussi bien aux acteurs politiques de l’opposition ayant participé activement au Dialogue politique qu’aux personnalités issues de la Société civile ».

Pour justifier l’ouverture, Issoze Ngondet a expliqué que son gouvernement comprend 28 personnalités issues de la Majorité (Parti démocratique gabonais et autres partis acquis au pouvoir), 7 issues des rangs de l’opposition représentants 6 partis et 3 de la société civile.

En termes de représentativité, a-t-il souligné, « les équilibres comme vous avez bien pu le noter ont été respectés ». « En effet, avec une proportion de 12 femmes sur 38 membres, la compositions de ce gouvernement s’aligne parfaitement sur les dispositions de la loi N°0092016 relative au quota de 30% de femmes dans les emplois supérieurs de l’Etat », a-t-il affirmé.

Ce gouvernement affiche également la volonté du président de la République de mener une action forte, dans le renouvellement de la classe politique, a-t-il ajouté. Une recommandation de la phase citoyenne du Dialogue, traduite par un renouvellement de l’ordre de 30%, selon Issoze Ngondet.

Le Premier ministre a également précisé que la composition de cette équipe intègre les contingences économiques liées aux engagements pris, auprès des partenaires financiers internationaux du Gabon, en vue de l’accomplissement du Plan de relance de l’économie (PRE).

Cette nouvelle équipe devra prioritairement remplir trois missions : la mise en œuvre des Actes du Dialogue politique avec, entre autres, l’organisation des législatives avant avril 2018, les négociations avec les partenaires sociaux pour une trêve sociale et œuvrer à la relance de l’économie gabonaise.

Pour autant, l’opinion a très vite affichée ses réserves sur la présence de certains dans cette liste. Mais pour Issoze Ngondet, l’esprit du Dialogue politique a prévalu dans la formation de ce gouvernement et il revient aux nouveaux membres de se mettre résolument au travail. « Je ne sais pas si en politique, on peut définir des critères objectifs. Ce qui peut paraître objectif à mes yeux se révélerait subjectif à vos yeux.

Toujours est-il qu’on s’efforce de regarder les capacités à mener les politiques, leur degré de compétence, mais aussi le caractère politique est fondamental », a expliqué le Premier ministre, indiquant que le gouvernement représente la diversité du peuple.