ACCUEIL > SOCIETE > Journée internationale des veuves : Informer les veuves sur leurs droits 


Journée internationale des veuves : Informer les veuves sur leurs droits 

  24 juin 2018 à 17h24min 0 Commentaire(s)


Le Gabon, à l’instar de la communauté internationale, a célébré, ce samedi 23 Juin 2018, la 8e édition de la journée internationale des veuves sous le thème : ‘’La veuve et l’appropriation de ses droits’’.

Au Gabon, la 8e édition de la journée internationale des veuves, a été célébrée à la Chambre de commerce de Libreville, dans le 3e arrondissement de la capitale gabonaise, en présence de quelques membres du Gouvernement dont le ministre d’Etat en charge de la Famille, Denise Mekam’ne Edzidzie.

Dans son discours circonstanciel, le ministre d’Etat, Denise Mekam’ne Edzidzie, a déploré le fait que les veuves, notamment les conjoints survivants, méconnaissent leurs droits, ne savent pas où aller, ni quoi faire en cas de nécessité.
‘’Le fait de connaitre ses droits, enlève la peur et donne la force pour dénoncer les situations d’injustice et de discriminations subies’’, a expliqué le membre du Gouvernement.

Par ailleurs, poursuit Denise Mekam’ne Edzidzie, les droits des veuves ne concernent pas que les problèmes de spoliation ou de succession, etc., mais aussi l’accès aux soins de santé de qualité, à l’éducation, à un emploi décent, à une pleine participation à la prise de décisions et à la vie publique.

‘’C’est cet ensemble d’acquis qui garantit pour toutes ces femmes, des vies libérées de la violence et des mauvais traitements, des existences à l’abris du besoin, surtout en période de deuil et de chagrin’’, a soutenu le ministre de la Famille.

S’agissant des traitements discriminatoires infligés aux veuves, Mme Mekam’ne a affirmé que le Gouvernement a pris des mesures règlementaires et législatives susceptibles d’assurer une réelle protection des veuves et des orphelins.
‘’Parmi ces textes figure la 2e partie du Code civil dont la vulgarisation fait l’objet de l’activité de ce jour’’, a précisé Denise Mekam’ne Edzidzie.

En guise de conclusion, le ministre d’Etat en charge de la Famille a réitéré l’engagement du Gouvernement, à garantir les droits des veuves.
Peu après l’intervention du patron de la Famille au Gabon, deux hauts magistrats hors hiérarchie, notamment Mmes Honorine Ze Bitéghé et Anne Marie Mbogha, et un notaire Mme Suzanne Ogoula, ont édifié l’assistance sur les changements apportés à la deuxième partie du Code civil, les procédures à suivre en cas de spoliation, succession et autres.