ACCUEIL > ENVIRONNEMENT > Journée mondiale de l’environnement 2015


Journée mondiale de l’environnement 2015

  9 juin 2015 à 23h06min 0 Commentaire(s)


La détérioration de la qualité de vie, une préoccupation .

En tout cas c’est le sentiment évoqué dans le discours prononcé pour la circonstance, par le ministre de la forêt de l’environnement et de la protection des ressources naturelles Noel Nelson Messone, qui par ailleurs a souhaité une large méditation sur le thème des villes vertes retenu pour cette édition. 

A l’occasion de la célébration hier 5 juin 2015 de la traditionnelle journée mondiale de l’environnement sous le thème "les villes vertes", avec comme principal slogan "un plan pour la planète", le ministre de tutelle Noel Nelson Messone a dit son regret devant la dégradation des agglomérations africaines, une situation qui trouve son origine dans le non repect des règles en matière d’urbanisme, ce qui se caractérise notamment par l’implantation des habitations sur les pentes, les ravins et les zones inondables. 

Pour le ministre de l’environnement, la qualité de vie des ménages passe par un changement radical des comportements, et surtout des rapports que les uns et les autres doivent avoir avec le milieu environnemental. Sur ce point, l’on se félicite de la table ronde organisée à l’auditorium du ministère de la foret par la DGE (direction générale de l’environnement), dont le but essentiel était de rappeler pour s’y conformer, le protocole de Nagoya sur le partage juste et équitable des avantages (APA) découlant de l’utilisation des ressources génétiques.

A cette occasion ,et au nom du directeur général de l’environnement Luois Leandre Ebobola empéché, Ange simplice Boukinda, le directeur adjoint a rappelé les termes de cet accord de Nagoya qui fait obligation aux Etats signataires de disposer préalablement au niveau national, d’un plan d’action devant permettre de trouver un motus opérande pour dispose des villes vertes et durables tout en luttant efficacement contre l’insalubrité sous toutes ses formes. 

Gabontribune : Victor Mba