ACCUEIL > SOCIETE > Journée nationale de la Femme : 25 gabonaises décorées pour leur exemplarité


Journée nationale de la Femme : 25 gabonaises décorées pour leur exemplarité

  24 avril 2017 à 01h32min 0 Commentaire(s)


À l’occasion de la célébration en différé de la Journée nationale de la femme, le président de la République, Ali Bongo Ondimba a élevé, vendredi à Libreville, au rang de Commandeur, d’Officier et de Chevalier de l’Ordre national du mérite gabonais 25 femmes qui ont su se démarquer par leur action exceptionnelle dans différents domaines.
Le chef de l’Etat a procédé officiellement à la remise des décorations à ces femmes, pour manifester la reconnaissance de la Nation pour leur exemplarité.

« A ces femmes, qui font la fierté de notre pays, qui constituent des exemples pour les jeunes générations, et à celles-là qui suscitent de l’espoir pour ce Gabon de demain que nous appelons tous de nos vœux, je veux dire ma gratitude », a déclaré le chef de l’Etat.
Le président de la République a demandé aux femmes gabonaises d’aller plus loin, afin de contribuer pleinement au développement du pays.

« Je voudrais les exhorter à ne pas s’arrêter là et surtout à ne pas se lasser ! Assurer l’indépendance des femmes par un meilleur accès à l’éducation, au travail et au pouvoir politique, c’est faire bénéficier à l’économie gabonaise de l’apport significatif et indispensable des femmes », a conclu Ali Bongo Ondimba, avant de les rassurer sur son engagement et celui de son épouse, de ce que tout sera mis en œuvre pour permettre aux femmes d’accéder aux responsabilités et aux métiers restés jusque-là l’apanage des hommes.

Pour sa part, le ministre d’Etat en charge de la Protection sociale, Paul Biyoghé Mba a demandé à la Première dame du Gabon, d’impulser des mécanismes devant amener la femme gabonaise à exercer les mêmes métiers que les hommes, pour mieux contribuer au développement économique du pays.

La représentante des femmes, Honorine Ngou a, quant à elle, fait un plaidoyer auprès du couple présidentiel pour l’exhumation du ministère de la Promotion de la femme et de la famille en ce sens qu’il fait déjà partie des droits acquis et qu’il constitue une plateforme d’éducation, d’information et d’entraide.

Madame Ngou a également, en guise de conseil, rappelé au chef de l’Etat, les attentes de son peuple en sa qualité de père de la Nation.

« Nous souhaiterions une fois de plus rappeler à votre bienveillante attention que par vos fonctions, vous êtes le père de près de deux millions d’enfants, l’équivalent de la population gabonaise. A ce titre chacun d’eux attend de vous qu’il soit bien nourri, bien logé, bien formé, en sécurité et possédant un emploi », a-t-elle dit.
Elle a néanmoins salué plusieurs réalisations, notamment la création du ministère chargé de l’Egalité de chance.

« Nous tenons à vous exprimer aussi nos vives félicitations pour la création du ministère de l’Egalité des chances. Ce ministère prouve à suffisance que l’idée de justice sociale, impulsée par les dirigeants est en marche dans l’esprit des gabonais car la parole de Dieu déclare dans proverbe 14 au verset 34 que : la justice élève une nation mais le péché est la honte d’un peuple », a-t-elle affirmé.

La promotion de la femme occupe une place de choix dans le programme politique du président gabonais. De leur autonomisation au renforcement de leurs droits fondamentaux, tout est fait pour qu’elles soient mieux outillées pour faire face aux défis de l’heure. Sans oublier la décennie de la femme décrétée il y a deux ans à Makokou au nord du Gabon, allant de 2015 à 2025.

Outre la Première dame, Sylvia Bongo Ondimba, la cérémonie a vu la présence du Premier ministre, des membres du gouvernement, des présidents des institutions, des chefs de mission diplomatique et des représentants des organisations internationales.