ACCUEIL > POLITIQUE > « La CAN s’est bien déroulée, malheureusement pour l’opposition »


« La CAN s’est bien déroulée, malheureusement pour l’opposition »

  16 février 2017 à 23h06min 0 Commentaire(s)


Claude Bilie By Nze, ministre d’Etat, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement gabonais.

La CAN 2017 a-t-elle été « une douche froide pour Ali Bongo », comme l’a affirmé hier sur RFI Marc Ona, le leader de la société civile gabonaise ? Réponse ce matin d’Alain-Claude Bilie By Nze, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement gabonais. En ligne de Libreville, le ministre d’Etat s’exprime aussi sur les réformes que le régime pourrait accepter avant les législatives de juillet prochain.
RFI : Alain-Claude Bilie By Nze, des stades à moitié vides pendant la CAN, n’est-ce pas un demi-échec pour le pays organisateur ?

Alain-Claude Bilie By Nze : Tous ceux qui sont observateurs des CAN qui s’organisent sur le continent ont pu remarquer qu’à chaque édition, les stades sont à moitié vides dès l’instant où l’équipe qui accueille la CAN est éliminée. Le Gabon est une exception puisqu’il y avait du monde au stade et ensuite on a bien vu ce qui s’est passé à la finale. Le stade était plein.

Les élèves des écoles sollicités pour aller au stade, est-ce que ce n’est-ce pas le signe que vous aviez du mal à remplir les stades ?

J’ai entendu cette blague-là sur vos antennes et venant de la part de monsieur Marc Ona Essangui, ça manque totalement de sérieux d’aller raconter sur une antenne internationale que nous avons fait venir des élèves des pré-primaires. Il y avait 1 200 journalistes au Gabon, dont RFI. Personne n’a vu d’enfant de pré-primaire dans les stades.