ACCUEIL > POLITIQUE > La politique de partage en exergue au 1er siège du 3e arrondissement de Libreville


La politique de partage en exergue au 1er siège du 3e arrondissement de Libreville

  14 mars 2018 à 22h47min 0 Commentaire(s)


Rose Christiane Ossouka applique la politique du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba

La revitalisation et la régénération du PDG en marche. C’est certainement ces maîtres-mots du 11e congrès dit avancé du Pati démocratique Gabonais, tenu il y a quelques mois, qui guident et orientent plus que jamais, l’action des cadres de cette formation politique (parti présidentiel au pouvoir). Si d’aucuns se réveillent seulement après cette grand-messe, d’autres, à l’image de la camarade Rose Christiane Ossouka Raponda, avaient déjà pris de l’avance sur le terrain.

Le membre du comité permanent du bureau politique du Parti démocratique Gabonais (PDG), pour le compte de l’Estuaire, Rose Christiane Ossouka Raponda (maire de Libreville), et d’autres hauts cadres PDG du 3e arrondissement, notamment Flore Mystoul,viennent une fois encore de voler au secours de leurs camarades militants de base, en renforçant par un appui financier et une formation au moyen des conseils des experts de la micro-fiance, leurs activités génératrices de revenus. But recherché, susciter l’autonomisation de ces militants de base du PDG, en vue de les sortir de la dépendance et de la précarité.

Cette mini formation a été donné par des experts de la Direction Générale de l’économie, en charge de la micro-finance, dans le but d’amener ces opérateurs économiques exerçant dans le commerce et les petits métiers, à mieux gérer et mener leurs activités et tendre vers une autonomisation effective.

Si des cachets ont été remis à plusieurs militants dans le besoins, pour soit, démarrer une activité ou la renforcer, pour la principale initiatrice, il n’est nullement ici, question d’une ambition politique, l’action traduit plutôt l’application pure et simple de la politique de partage prônée par le chef de l’Etat Ali Bongo ondimba.

Selon la responsable PDG du 1er siège du 3e arrondissement qui n’est pas à sa première action du genre, la solidarité a un sens. « pour coller à la politique de partage et de l’égalité de chances du distingué camarade Ali Bongo ondimba, nous avons voulu seulement appuyer les activités génératrice de revenu des camarades militants qui ne veulent que faire croitre leurs activités et améliorer leur bien-être.

Le geste que nous menons aujourd’hui est symbolique, et il vise aussi à réveiller le génie créateur chez les petites entreprises, pour que ces militants qui ont de petites entreprises puissent à court moyen et long terme, pourquoi pas, générer plus de chiffre d’affaire et plus de bénéfice », a-t-elle expliqué.

Visiblement cette action est loin d’être la dernière, étant donné que ses initiatrices entendent les multiplier et en faire plus de bénéficiaires, pour un PDG plus fort, de la base au sommet.

Joel TATOU/ gabontribune.com