ACCUEIL > SOCIETE > La société civile soutien Ali Bongo Ondimba pour une exploitation forestière durable au Gabon


La société civile soutien Ali Bongo Ondimba pour une exploitation forestière durable au Gabon

  14 octobre 2018 à 22h53min 0 Commentaire(s)


La plateforme composée des Organisations de la Société Civile (OSC) suivantes, ROSCEVAC, ODDIG, HCANEG et CSE saluent la décision historique prise par le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, lors de sa visite du 26 septembre 2018 au complexe CFAD et unité de transformation de la société ROUGIER-GABON, situé à MEVANG (Ndjolé, Province du Moyen-Ogooué) et consistant à généraliser la certification des compagnies forestières au Gabon suivant la norme du Forest Stewardship Council (FSC) à l’horizon 2022. Cette décision du Président de la République nous conforte dans nos positions concernant l’exploitation forestière durable au Gabon par les opérateurs du secteur forêt.

La présente communication qui s’inscrit dans le cadre de l’Accord de partenariat signé le 4 juillet 2017, entre le ROSCEVAC et le ministère en charge des forêts, vise à apporter le soutien des membres de la Plateforme des Organisations de la Société Civile (OSC) à la décision historique prise par le Président de la République, d’autant plus qu’elle répond à un certain nombre de défis à situer au plan international (adaptation de la production nationale de bois transformé à la demande des marchés internationaux de plus en plus exigeants sur l’origine des bois), au plan sous-régional (en lien avec le plan stratégique du FSC2015- 2020 qui vise à mettre en œuvre des cadres nationaux relatifs aux normes FSC pour les forêts du Bassin du Congo) et au plan national (en relation notamment avec le plan climat, la contribution nationale sur les changements climatique et le plan stratégique Gabon émergent).

Aussi, les Organisations de la plateforme invitent le gouvernement à associer les organisations de la société civile dans ce processus afin qu’il garde son caractère inclusif. Néanmoins, elles invitent le gouvernement à développer un système national de certification qui prend en compte les enjeux de développement du Gabon d’une part, et les exigences de certification aussi bien du FSC que d’autres systèmes de certifications pertinents. Dans le cadre de cette démarche, nous invitons le gouvernement à réaliser un diagnostic inclusif sur la mise en œuvre actuelle des plans d’aménagements et sur la situation de la certification dans le secteur forestier.

Les Organisations de la Société Civile (OSC) membres de la plateforme sont disposées à accompagner le Gouvernement dans ce processus de généralisation de la certification aussi bien dans le secteur forestier que dans les autres secteurs de l’exploitation des ressources naturelles au Gabon, dans une démarche de développement durable instituée dans la loi d’orientation sur le développement durable promulguée en 2014.