ACCUEIL > SOCIETE > Lancement/ 4e édition du SILAL


Lancement/ 4e édition du SILAL

  20 avril 2017 à 15h04min 0 Commentaire(s)


La capitale gabonaise abrite depuis mercredi, la 4e édition du Salon International du Livre et des Arts de Libreville (SILAL), sous le thème : « Langue française et cultures africaines ». Et comme lors des précédentes éditions, une grande figure des arts africains est à l’honneur, l’écrivain malien Hamadou Hampâté Bâ, pour ses nombreuses et riches oeuvres léguées à plusieurs générations africaines. Le SILA, c’est quatre jours ponctués par des conférences-débats, des expositions ventes des livres et tableaux et d’autres produits artistiques, tout ceci autour de la langue française comme principale moyen de communication.

Alain Claude Bilie By Nzé le ministre d’Etat en charge de la culture a donné le coup d’envoi des manifestations de ce salon.

Le ministre d’Etat chargé de la communication a procédé hier mercredi à l’ouverture officielle de la 4eme édition du salon international du livre et des arts de Libreville (SILAL) 2017, avec comme personnage central à l’honneur, Amadou hampaté Bâ et de nombreux invités.

Organisé par l’association pour la promotion du livre et des arts (APLa) en partenariat avec l’IF (institut français ),cet événement culturel autour du livre, est parrainé par le ministre de l’économie numérique, de la communication de la culture et des arts. 

L’espace sans limite qui s’offre aux créateurs Gabonais et Africains, sera l’occasion d’un dialogue inter-culturel que j’ose espérer fecond » a interpellé le ministre d’Etat en charge de l’économie numérique et des arts, Alain Claude Billié-By-Nzé, avant d’exhorter les principaux concernés de s’approprier la manifestation. « Faite du salon qui s’ouvre ce matin une vitrine de notre pays à l’extétrieur, et c’est cela qui nous permettra de bâtir une nation forte et prospère, moderne et dynamique » .

De son coté la présidente du SILAL, Sylvie Ntsame est revenue sur le parcours de sa structure avant de faire un bref commentaire sur le thème de cette édition « Il ne s’agit pas certes d’un thème inédit, mais un moyen d’échange de biens culturels du sud vers le nord » .Il faut retenir que le rendez-vous qui s’achève le 22 avril prochain donne l’occasion aux uns et aux autres de communier avec les oeuvres de l’esprit, tout en partageant leur expérience mutuelle

Avec à la clé les manifestations culturelles autour du livre, qui rend hommage à un grand écrivain africain, Hamadou Ampâté Bâ et dont les manifestations seront axées sur le thème : « Langue française et cultures africaines ».

Il ne s’agit pas certes ‘un thème inédit au regard de sa permanence dans les discoures des africains et des hommes de lettre du continent noir, mais le discours sur la langue Francaise n’est plus le même qu’a l’époque coloniale, les créateurs africains assument en effet, plus ouvertement et sans complexe le double héritage qui est le leur, celui des culture ancestrale africaine et celui de langue à travers laquelle il transmette leur ressenti » a rappelé Sylvie Ntsame présidente du SILAL

Se limitant très souvent à des expositions vente des livres et des oeuvres artistiques diverses, pour le ministre en charge de la culture, il est temps de penser à une véritable politique du livre au Gabon. « il nous faut pour se faire répondre à quelques interrogations simple comment encourager et favoriser l’édition la promotion du livre mieux accompagner sa promotion sa distribution et sa vulgarisation et re-familiariser le public à la lecture » a réitéré Alain ClaudeBilie By Nzé
De l’avis de tous et selon Hamadou Ampâté Bâ, à l’honneur tout au long du salon, que le livre soit plus que jamais, un objet de dialogue entre les hommes, entre les peuples et entre les civilisations.

Joel Tatou / Gabontribune