ACCUEIL > ECONOMIE > Lancement de la plateforme ‘’Gabon Agricole’’ pour la culture du maïs


Lancement de la plateforme ‘’Gabon Agricole’’ pour la culture du maïs

  17 février 2019 à 19h19min 0 Commentaire(s)


Après une signature de convention, vendredi à Akanda, les Organisations non-gouvernementales (ONGs) Initiative développement recherche conseil (IDRC) Africa, Coopérative des éleveurs de l’Estuaire et la Coopérative agricole d’Oyane Mbongo (Coopaom), ont lancé la plateforme ‘’Gabon Agricole’’.

Selon la présidente élue de ladite plateforme et de la Coopérative agricole d’Oyane Mbongo, Mme Kameni, Gabon Agricole est une plateforme qui a été mise en place dans le but de produire du maïs afin de permettre la fabrication de l’aliment bétail. « Cette production permettra d’améliorer le rendement de chacun de nous dans le système agricole et de l’élevage », a-t-elle souligné.
Pour la bonne marche de celle-ci, un plan de travail a été établi. Celui-ci va débuter par une phase test qui permettra d’identifier les zones à meilleur rendement en termes d’agriculture du maïs avant de passer à une plus grande production. « Cette phase test va débuter en fin février pour avoir les premières prémices dans la période de juin-juillet », a expliqué la présidente.

Dans le lancement de la filière maïs, IDRC Africa prévoit un certain nombre de formation. « C’est pour nous une manière d’inciter les jeunes déscolarisés à s’investir davantage dans le secteur agricole car nous savons que depuis un moment, l’Etat n’arrive plus à embaucher les jeunes. Nous comptons actuellement 50% de jeunes en situation de chômage. Et si rien n’est fait, ce taux va demeurer. Il se trouve que le secteur agricole est le seul qui puisse absorber ces jeunes », a conclu le Docteur en Sociologie du développement Agricole de IDRC Africa, Franck Elmer Essono Edoh Sossou.

Selon l’Etude de préparation du Projet d’Appui à la stratégie de transformation de l’agriculture et la Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes dans le secteur agricole (Pasta-Peja), les zones favorables à la culture maraîchère sont au Nord, à l’Ouest, au Sud du Gabon et à l’Estuaire. A ce jour, il est à noter que la production agricole du Gabon ne couvre que 43% des besoins alimentaires de la population.