ACCUEIL > SOCIETE > Le CICIBA : nouveau siège, nouveau départ, nouvel avenir


Le CICIBA : nouveau siège, nouveau départ, nouvel avenir

  26 février 2017 à 22h26min 0 Commentaire(s)


Le Centre International des Civilisations Bantu (CICIBA), renaît de ses cendres. L’institution panafricaine qui a pour mission la vulgarisation des civilisations Bantu à travers le monde, se réveille tout doucement de sa léthargie.

Le 10 janvier 2017 dernier a constitué le point de relance de ses activités. Et depuis lors, ce qui sonnait comme un véritable défit a pris forme. Le travail est réorganisé avec un personnel revu à la baisse, passant de 100 employés à 20 à ce jour, issus bien évidemment, des 23 pays membres. Le ciciba c’est un tout.

Un centre de recherche sur l’identité Bantu, ces peuples qui représentent les 2/3 des communautés des peuples africains. Les peuples Bantu, c’est l’Afrique globale, une communauté plurielle, qui suscite encore et toujours de nouvelles découvertes qui témoignent de la richesse de ces civilisations aussi diverses que variées qui traduisent toutes, cette ’’bantuité ‘’légendaire.

Pour le Directeur Général, le Pr Antoine Manda Tchebwa, cette relance obéit à une trilogie : Nouveau siège ; nouveau départ ; nouvel avenir. Pour une nouvelle aventure avec la culture et le patrimoine bantu.

La nouvelle équipe dirigeante se donne pour, entre autre challenge, la dynamisation des comités nationaux, qui travailleraient en parfaite symbiose avec Libreville, dans le but d’enrichir les banques de données, en vue d’une meilleure vulgarisation des activités au sein de l’institution, pour une plus grande visibilité à la fois du ciciba et des civilisations Bantu.

Crée en 1983 à l’initiative de feu le président Omar Bongo du Gabon, le ciciba compte 23 pays membres. Libreville, la capitale gabonaise abrite le siège, avec des comités nationaux installés dans chaque état membre.

Son nouveau siège situé au quartier résidentiel du pont de Gué-Gué, dans le 1er arrondissement de Libreville, qui comprend, outre les bureaux x des administratifs, une bibliothèque bien fournie et un musée richement garnie ouverts aux étudiants, aux élèves, mais également au public. Le ciciba, véritable temple où est vécu la bantuité