ACCUEIL > ECONOMIE > Le FMI en mission d’évaluation à Libreville


Le FMI en mission d’évaluation à Libreville

  24 avril 2019 à 21h31min 0 Commentaire(s)


Une délégation du Fonds monétaire international (FMI), conduite par Boileau Yeyinou Loko, en mission d’évaluation à Libreville, a été reçue ce mercredi 24 avril par le ministre d’Etat du Budget et des Comptes publics, Jean Fidèle Otandault, pour définir les objectifs et la finalité de la mission.

Cette mission des services du FMI séjourne à Libreville dans le cadre du suivi de l’accord élargi au titre du mécanisme de crédit (MECD) signé avec le gouvernement gabonais, le 17 juin 2017. Le but de la mission est de faire le point sur l’exécution du programme économique du Gabon au premier trimestre 2019. 

« Nous sommes très heureux d’être ici à Libreville et de travailler avec les autorités gabonaises, notamment le ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes publics. Ce matin nous avons eu une brève rencontre pour présenter les objectifs de cette mission à savoir faire un peu le point des performances macroéconomiques au cours de l’année 2018 et discuter aussi des reformes qui pourraient avoir lieu en 2019 », a dit le chef de mission. 

« Cette mission est pour discuter et faire l’état des lieux des chiffres macroéconomiques, voir la situation actuelle et lorsque nous seront de retour, nous allons préparer une nouvelle mission appelée mission de revue dont le rapport sera présenté au conseil d’administration du FMI. Cette mission que nous effectuons actuellement au Gabon est purement technique », a-t-il ajouté. 

Le chef de la délégation du FMI a également salué les efforts réalisés par le gouvernement dans la mise en œuvre de l’accord triennal avec le Gabon.
« Nous étions là au mois de novembre, nous sommes allés au conseil d’administration au mois de décembre. Le conseil d’administration était très satisfait des reformes et des progrès réalisés par le Gabon et, a donc approuvé le dernière revue. Nous allons continuer à travailler avec les autorités gabonaises et avec nos collègues à Libreville pour l’achèvement de la prochaine revue », a-t-il déclaré. 

« Je dois d’abord féliciter les autorités gabonaises notamment le ministre d’Etat Jean Fidèle Otandault, pour les efforts importants qui ont été en matière de la réduction de dépenses de l’Etat. Je crois que le Gabon a fait des progrès importants dans peu de pays et les résultats ne se verront pas seulement aujourd’hui, mais à moyen terme en matière de croissance. Le but ultime de ce qui est fait par les autorités et de notre collaboration c’est d’arriver à une croissance partagée. Il faudrait que les populations sentent que tous les efforts qui sont en train d’être faits portent finalement des fruits avec de moins en moins de pauvre au Gabon et une croissance économique qui facilite la vie à tous », a-t-il dit.
 Pour sa part, le ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes publics, Jean Fidèle Otandault a rappelé l’importance de la visite de la délégation du FMI et des réformes engagées par le gouvernement. 

« Le FMI est un partenaire, il est avec nous depuis le début du programme. Il est tout à fait normal que le FMI vienne et que nous fassions le point de ce programme. Je peux vous rassurer que l’ensemble de mes collaborateurs et au-delà d’eux, le ministère de l’Economie, le ministère du Pétrole, l’ensemble du gouvernement est prêt pour recevoir le FMI. Les équipes se sont déjà attelées pour être à la disposition de la délégation du FMI », a-t-il indiqué.  
 
« Nous reformons justement pour améliorer la vie de nos concitoyens. Ce qui aurait été dangereux était de ne rien faire, de ne pas agir. Les reformes ont pour but d’améliorer le quotidien de nos concitoyens. Voilà pourquoi nous avons entamé des reformes, lesquelles sont nécessaires pour redresser notre économie. Ce sont des réformes qui sont nécessaires pour soutenir nos dépenses sociales, pour garantir les lendemains meilleurs de nos concitoyens », a-t-il conclu.

Rappelons qu’outre le ministre du Budget et des Comptes publics, la délégation du FMI a préalablement été reçue par le patron de l’Economie, Jean Marie Ogandaga. Après ces visites de courtoisie, il est prévu des séances de travail avec les techniciens des différentes administrations notamment le Budget, le Trésor, la Douane, les Impôts, l’Economie, la Dette, les Hydrocarbures ainsi qu’avec certaines institutions parmi lesquelles la Banque mondiale. 

Au terme de cette mission, une séance de travail de restitution sera organisée la semaine prochaine avec les deux ministres financiers gabonais. Il sera question de faire le point sur l’exécution du programme à fin mars. Des recommandations seront certainement faites par la mission du FMI aux autorités gabonaises afin de les encourager à poursuivre les réformes engagées en vue de la conduite à son terme et de la réussite de ce programme.