ACCUEIL > ECONOMIE > Le FMI exhorte les pays exportateurs de pétrole à poursuivre les ajustements budgétaires 


Le FMI exhorte les pays exportateurs de pétrole à poursuivre les ajustements budgétaires 

  11 mai 2018 à 18h46min 0 Commentaire(s)


À l’occasion de la présentation des études économiques et financière, tenue ce mardi à Libreville, le Fonds monétaire internationale (FMI) a recommandé aux pays exportateurs de pétrole de poursuivre l’ajustement budgétaire et la diversification de l’économie.

« En profitant du rebond des cours des matières premières, tout en profitant des mesures crédibles pour augmenter les recettes pétrolières et accroitre l’efficience de leurs dépenses publiques, les pays exportateurs de pétrole doivent poursuivre l’ajustement budgétaire et la diversification économique », a déclaré le directeur adjoint département FMI, Dominique Desruelle.

S’agissant du Gabon, les experts ont invité les autorités à poursuivre les efforts dans l’assainissement des services publiques, afin d’atteindre le taux de croissance de 3.7 % qu’il s’est fixé. Aussi, ont-ils salué la reprise de l’activité économique dans le pays ; laquelle s’élevait à 2.7 % contrairement à 2016 où elle s’affichait à 0.6%.

En effet, l’élan amené par la conjoncture extérieure favorable, invite les États concernés à prendre des mesures pour réduire les vulnérabilités et augmenter leur potentiel de croissance à moyen terme, selon les experts du FMI. 
À ce propos, Dominique Desruelle, a indiqué que la dette publique doit être contenue par une politique budgétaire prudente, et la politique monétaire doit privilégier une inflation peu élevée.

« Les pays doivent poursuivre l’application des réformes visant à réduire les distorsions du marché, à promouvoir un environnement propice à l’investissement privé, et à renforcer la mobilisation des recettes, afin de donner aux États les moyens d’investir dans le capital humain et matériel. Des priorités qui dépendront des caractéristiques propres à chaque pays et de la solidité de leurs facteurs économiques de base », a-t-il souligné.