ACCUEIL > ECONOMIE > Le Gabon cherche 200 milliards de FCFA pour réhabiliter sa voie ferrée


Le Gabon cherche 200 milliards de FCFA pour réhabiliter sa voie ferrée

  22 avril 2018 à 23h34min 0 Commentaire(s)


Le gouvernement gabonais mobilisera 200 milliards de FCFA pour réaliser les travaux de réfection de son chemin de fer, long de plus de 650 km et actuellement en très mauvais état, a-t-on appris mercredi auprès de la Société d’exploitation du transgabonais (SETRAG), filiale d’ERAMET, le géant français de la métallurgie.

Les travaux devraient démarrer en mars prochain et boostera la production minière du pays, principalement le manganèse exploité dans la province du Haut-Ogooué à plus de 650 km au sud-est de Libreville, la capitale.

La compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG), qui exploite le manganèse dans la cite minière de Moanda depuis 1962 veut augmenter sa capacité de production. Actuellement de 2,5 millions de tonnes par an, la compagnie veut porter sa production à 4 millions de tonnes l’an.

Une autre entreprise exploite également le manganèse depuis deux ans à Franceville toujours dans la région du Haut-Ogooué.
Les travaux d’amélioration de la voie ferrée devraient permettre un acheminement plus rapide de ce minerai, mais aussi du bois vers le port d’Owendo à Libreville, ainsi que le transport des personnes et des biens.

Le financement de ces travaux sera dégagé par le gouvernement à hauteur de 61 milliards de FCFA, soit 30,5%. Le montant restant 139 milliards de FCFA, soit 69% sera mobilisé la SETRAG.

Selon la Société d’exploitation du chemin de fer, les travaux concernant la réhabilitation des infrastructures sont prévus pour prendre fin en 2021, tandis que le reste des travaux devraient s’achever en 2023.