ACCUEIL > ECONOMIE > Le PADEG en marche !


Le PADEG en marche !

  23 octobre 2020 à 01h39min 0 Commentaire(s)


Le gouvernement du Gabon en partenariat avec la Banque Africaine de Développement (BAD), ont signé ce jour à Libreville, un accord de partenariat visant le financement des secteurs prioritaires de l’économie du pays. La BAD s’est engagé à hauteur de quarante un milliards de francs CFA, en vue d’accompagner le gouvernement Gabonais dans ses efforts constant d’amélioration du climat des investissements.

C’est plus de quarante un (41) milliards de francs CFA, que la BAD va injecter dans le Projet d’Appui à la diversification de l’Economie Gabonaise (PADEG). Visiblement, ce projet qui a été officiellement lancé ce matin va donner du souffle au financement des projets innovants, en vue de la relance de l’économie tel que voulu par les plus hautes autorités Gabonaises.

La partie Gabonaise représentée par ses ministres en charge de l’économie, la justice, la commerce, le développement durable, la promotion des investissements et celui de l’agriculture et l’élevage, s’est réjouit de ce partenariat qui devrait permettre au pays de développer son projet de diversification de son économie, avec un accent sur les secteurs dits prioritaires, tels que celui du bois, qui a déjà prouvé sa fiabilité et surtout son apport dans le PIB de l’économie du pays depuis la décision prise en 2009 par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, de transformer le bois sur place. Cette semaine, la distinction spéciale faite par ‘’Financial Times’’ à la zone économique de Nkok, dont le plus gros de l’activité est concentré sur la transformation du bois, donne raison aux autorités Gabonaises sur ce choix.

Dans ce projet qui touche essentiellement les secteurs très peu valorisés, le Gabon, n’entend plus rester figé sur une seule ressource à l’image du pétrolier qui a longtemps tenu les reines de l’économie nationale. Pour Jean Marie Ogandaga, ‘’il faut compter sur tous les secteurs, il n’est plus question de se focaliser sur une seule ressource, à l’image du pétrole, car lorsqu’il tousse, c’est toute l’économie qui est enrhumée ». A- déclaré le ministre Gabonais en charge de l’économie.

Et pour le représentant résident de la BAD, ce projet est l’illustration de l’engagement de cette institution bancaire à soutenir le développement socio-économique du Gabon. Aussi, d’autres projets innovants devraient voir le jour dans quelques semaines et seront axés sur la réhabilitation de dix sept CFPP et lycées dans toutes les provinces du pays, ainsi que l’extension du réseau d’eau de Libreville. Deux projets qui vont coûter à la BAD, cent trente deux milliards de francs CFA.