ACCUEIL > SOCIETE > Le budget en examen de la mairie de Libreville, exercice 2018, arrêté à plus de 27 milliards de F CFA 


Le budget en examen de la mairie de Libreville, exercice 2018, arrêté à plus de 27 milliards de F CFA 

  31 mai 2018 à 23h41min 0 Commentaire(s)


En sa qualité de présidente du Conseil municipal de la commune de Libreville, Rose Christiane Osouka Raponda, a procédé, ce mercredi à Libreville, à l’ouverture de la session du Conseil municipal relative au vote du budget primitif qui s’établit à 27 milliards 517 millions 316 milles 845 F CFA en 2018, contre 26 milliards 089 millions 004 milles 056 F CFA en 2017, soit une augmentation de 1 milliard 428 millions 312 milles 789 F CFA.

« Le projet de budget primitif qui vous est soumis, s’inscrit dans un contexte économique, financier et social difficile. Il est équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 27. 517.316.845 F CFA contre 26.089.400.056 f CFA en 2017, soit une hausse de 5%. Il s’agit d’une légère progression qui témoigne de la prudence qui a présidé à son élaboration », a indiqué dès l’entame des travaux le maire de Libreville, Rose Christiane Osouka Raponda.

En effet, a-t-elle poursuivi, depuis l’année 2015 et en dépit des performances significatives enregistrées, notamment en matière de recouvrement des recettes propres, le budget de la Mairie de la Commune de Libreville connaît un faible niveau d’exécution en raison de fortes tensions de trésorerie dont le montant cumulé des instances à la recette municipale de Libreville s’élèverait, selon elle, à plus de 20 milliards de F CFA.

Un constat ayant conduit l’édile de Libreville à inviter les conseillers municipaux à tout mettre en œuvre, afin de renforcer les ressources propres. « Nous allons davantage œuvrer pour amener les mauvais contribuables à faire preuve d’un meilleur civisme fiscal, car la Ville de Libreville a du potentiel. Il ne manque que la volonté et le patriotisme. A cet égard, nous prévoyons l’acquisition de nouveaux véhicules au profit des départements opérationnels afin d’améliorer le recouvrement des recettes », a-t-elle précisé.

Aussi, la municipalité de Libreville a-t-elle profité de la circonstance pour inviter l’État à reverser les recettes collectées au profit de la mairie et non reversées depuis 2015. Un montant estimé à plus de 23 milliards de F CFA.

Outre le budget 2018, les conseillers municipaux procèdent à l’examen d’autres projets, à l’exemple de l’approbation du plan de développement local de la commune de Libreville.
A ce propos, Mme Ossouka a annoncé que la municipalité de Libreville a voulu maintenir un niveau d’investissement qui permette de poursuivre la modernisation de l’administration municipale, l’action sociale de la Mairie et de construire la ville de demain.
« Nous envisageons de poursuivre la réalisation de projets importants inscrits à notre programme depuis les années 2014 et 2015, mais qui, faute de moyens financiers, n’ont pas toujours pu être soit engagés, soit finalisés », a-t-elle souligné.

Le complexe socioculturel et des Loisirs de Libreville dont les travaux connaissent un niveau d’exécution ralenti, et le début des travaux de construction de la Mairie du 2ème arrondissement, sont des illustrations de l’action municipale allant dans le sens des investissements.