ACCUEIL > POLITIQUE > Le corps diplomatique félicite Ali Bongo Ondimba pour la tenue du dialogue politique


Le corps diplomatique félicite Ali Bongo Ondimba pour la tenue du dialogue politique

  14 janvier 2018 à 20h16min 0 Commentaire(s)


S’exprimant au nom de l’ensemble du corps diplomatique accrédité en République gabonaise en qualité de doyen, l’ambassadeur ivoirien, le Général Philippe Mangou a exprimé, dans son discours de présentation de vœux au chef de l’Etat, ses félicitations à ce dernier pour la tenue à Angondjé au nord de Libreville, du dialogue politique inclusif en 2017.

« Mes collègues et moi avons suivi la tenue des assises d’Angondjé et, saisissons l’occasion pour féliciter votre Excellence, pour en avoir eu l’initiative », a-t-il dit avant d’ajouter que « faisant vôtre la sagesse suivant laquelle ‘’seul on va vite, mais ensemble on va loin’’, le corps diplomatique reste convaincu que vous continuerez à inscrire votre action sous le signe de la concertation et du dialogue permanent avec toutes les filles et tous les fils du pays ».

L’ambassadeur ivoirien a rappelé la volonté qui animait l’ensemble du corps diplomatique de voir la tenue de ce dialogue politique, au sortir de l’élection présidentielle de 2016.
« Il me souvient que l’année dernière, plaçant cette même cérémonie sous les auspices des ‘’ponts’’ comme moyens privilégiés de rencontre entre des personnes de cultures et de civilisations différentes, le corps diplomatique avait encouragé la recherche d’un dialogue inclusif avec toutes les composantes de la vie sociale et politique gabonaise », a-t-il rappelé.

Eu égard à la tenue de ce dialogue, l’ensemble du corps diplomatique encourage le gouvernement gabonais à organiser les échéances électorales à venir dans la paix.
« Le corps diplomatique encourage le gouvernement à organiser des élections législatives, sénatoriales et municipales dans un climat apaisé. Nous réitérons notre conviction selon laquelle la voie des urnes reste le lieu privilégié de l’expression des aspirations démocratiques du peuple », a-t-il affirmé.

En outre, les diplomates encouragent le Gabon dans la poursuite des efforts pour améliorer le climat des affaires afin d’attirer plus d’investisseurs et accentuer la diversification de l’Economie en cours. « Pour y parvenir, il sera nécessaire d’avancer sur le difficile mais pas impossible chemin de la réconciliation nationale », a-t-il indiqué.

Faisant allusion aux interventions du président de la République à la cop23 à Bonn, le corps diplomatique a salué « le volontarisme » et le « pragmatisme » à porter la détermination du contient africain dans sa lutte pour la sauvegarde de la nature.
En réponse, le président de la République, a rappelé que la main tendue pour le dialogue était adressée à tout acteur et parti politique sans exclusion pour débattre des maux qui minent la gouvernance sur tous les plans au Gabon. Il a fait savoir aux diplomates que le processus de mise en œuvre des résolutions est en cours.

« L’année qui vient de s’achever a été marquée au Gabon, comme vous le savez, par la tenue du Dialogue Politique, que j’avais pris l’engagement de convoquer. En homme d’ouverture et fidèle à notre tradition nationale de dialogue, j’ai donc tendu la main de manière spontanée à tous sans exception, je dis bien sans exception, parce que j’ai souhaité que ce Dialogue soit inclusif et sans tabou, afin qu’ensemble nous puissions aborder toutes les questions relatives à la vie institutionnelle de notre pays, à son développement et au renforcement de sa place dans le concert des Nations.

Ainsi beaucoup parmi les Forces vives de la Nation ont répondu positivement à mon invitation, permettant aux filles et aux fils du Gabon de se parler. Le Dialogue politique a ainsi livré ses conclusions et recommandations. Cela a notamment donné lieu à la mise en place de l’actuel Gouvernement d’ouverture et celle de la Commission ad hoc paritaire de suivi des Actes du Dialogue.

Et, comme vous le savez probablement, la révision constitutionnelle issue de ces travaux vient d’être adoptée par le Parlement réuni en Congrès. C’est dans ce contexte que seront organisées les prochaines échéances électorales, notamment les élections législatives, marquant la vitalité de notre démocratie et scellant la cohésion politique de notre Nation », a-t-il dit.

Pour terminer, Ali Bongo Ondimba a exprimé aux diplomates, la détermination de son pays à participer aux défis auxquels fait face la communauté internationale. Aussi, a-t-il réaffirmé la volonté du Gabon d’entretenir les relations de coopération avec les pays amis.
« Je souhaiterais vous assurer que, dans un monde confronté à des défis multiformes, le Gabon demeurera toujours un acteur engagé au sein de la communauté internationale. Aussi, voudrais-je vous renouveler l’attachement de mon pays à la consolidation des liens d’amitié et de coopération avec chacun des Etats et des Organisations internationales que vous représentez », a-t-il conclu.