ACCUEIL > ECONOMIE > Le forestier Rougier Gabon fournira du bois à la zone économique spéciale de Nkok


Le forestier Rougier Gabon fournira du bois à la zone économique spéciale de Nkok

  20 avril 2017 à 23h58min 0 Commentaire(s)


L’exploitant forestier Rougier Gabon fournira des grumes aux unités de transformation de bois installées sur la zone économique spéciale de Nkok (site situé à 27km de Libreville), indique un communiqué parvenu à l’AGP, vendredi.

L’accord de partenariat a été signé ce vendredi entre Gabon special économic zone (GSEZ), en charge de la gestion de cet espace économique et l’entreprise forestière Rougier.

Selon l’accord, la société forestière fournira à partir de mercredi prochain des grumes d’Okoumé. La société s’est engagée à fournir annuellement 110.000 m3 d’Okoumé pour une durée de sept ans.

Ce partenariat entre GSEZ et Rougier s’inscrit dans le cadre d’une politique qui valorise la transformation locale du bois sur une chaine de valeur complète (Bois légal du Gabon et transformation locale) et permettra de franchir un cap dans la deuxième et troisième transformation du bois notamment pour les domaines des matériaux de construction, des portes et fenêtres, du mobilier, etc.

Cet accord illustre la dimension durable du pôle de compétitivité développé par GSEZ : utilisation exclusive de bois légal géré durablement, formation des hommes et création d’emplois pour faire émerger le Gabon comme la référence en matière de transformation du bois sous toutes ses formes.

GSEZ SA est une joint-venture entre la République gabonaise, Olam International et Africa Finance Corporation. Elle développe depuis 2010 une nouvelle génération d’infrastructures locales.

Son portefeuille de projets touche des domaines variés (port minéralier, port de commerce, infrastructures énergétiques et hydrauliques…) associant l’expertise, les réseaux et les capitaux des secteurs public et privé.

En revanche, la société forestière Rougier Gabon a une expertise avérée dans l’exploitation des bois tropicaux. Elle est présente au Gabon depuis plusieurs décennies, indique-t-on.