ACCUEIL > SPORTS > Le ministère octroie des sièges aux fédérations ambulantes


Le ministère octroie des sièges aux fédérations ambulantes

  21 décembre 2018 à 23h47min 0 Commentaire(s)


Par cet acte, le ministre d’Etat au Sport, Alain Claude Bilié-By-Nzé, met fin, ce vendredi, à l’épineuse problématique des fédérations ambulantes et/ou locataires. Toutes choses qui ne leur permettaient pas de bien mener leurs activités. 

Les fédérations gabonaises de sports ne sont plus à la rue. Elles ont désormais toutes des sièges modernes situés dans l’enceinte du stade de l’Amitié sino-gabonaise d’Angondjé, au nord de Libreville. Ce vendredi 21 décembre 2018, le ministre d’Etat en charge du Sport, Alain-Claude Bilié-By-Nzé, et son ministre délégué, Laetitia Diwekou, ont procédé à la remise officielle des clés aux quatorze présidents dont les fédérations manquaient de sièges. 

Il s’agit notamment des fédérations gabonaises de volley, tennis, karaté, taekwondo, whushu, rugby, judo, basketball, tennis de table, natation, scrabble, et golf. Excepté les fédérations de football et de handball, les quatorze autres ont donc désormais leurs adresses dans les anciens bureaux du Cocan-Gabon, à l’entrée de la tribune Est. Un geste que ces derniers ont unanimement salué.

Chaque local a par ailleurs été doté de matériel informatique (ordinateurs, imprimantes), a constaté l’AGP. Si des problèmes de maintenance ont été constatés dans certains bureaux, le ministre des Sports a promis les résoudre au fur et à mesure. 
L’acte posé par Alain-Claude Bilié-By-Nzé restera certainement dans les annales. D’autant plus qu’il vient mettre un terme au phénomène décrié de fédérations sportives ambulantes, et dont les véhicules et les domiciles des présidents servaient de sièges de fortune. Fini également les locations coûteuses. 

Léopold Evah, président de la Fédération gabonaise de basketball, n’a pas tari d’éloge à l’endroit du membre du gouvernement : « C’est un grand soulagement pour nous. Notamment pour la question du paiement de loyers. Le ministre des Sports vient de marquer son passage dans ce ministère, parce que les biens des fédérations ne seront plus confisqués ou scellés par les bailleurs pour impayés de loyers », a-t-il déclaré. Même sentiment chez la présidente de la fédération de tennis de table, Bernadette Nguéma, qui a « salué l’engagement du ministre des Sports ». 

Lors de l’échange avec ses hôtes, le ministre d’Etat en charge du Sport a rappelé que la mise à disposition de ces espaces de travail participe de la bonne gouvernance. « Nous sommes confrontés à plusieurs difficultés, mais ce que nous sommes en mesure de régler, nous devons le faire », a-t-il estimé. Allant plus loin, le membre du gouvernement a indiqué que cette remise des clés est un premier pas qui en appelle d’autres. « Avec l’administration du ministère, nous ferons en sorte d’améliorer l’espace et d’acquérir progressivement tous les outils qui peuvent permettre aux bureaux de fédérations de travailler convenablement », a-t-il promis.
 Il a fini en interpellant les présidents fédéraux à faire bon usage desdits locaux.