ACCUEIL > POLITIQUE > Législatives et locales 2018 : Le BDC exclut 4 élus de ses rangs


Législatives et locales 2018 : Le BDC exclut 4 élus de ses rangs

  25 octobre 2018 à 22h43min 0 Commentaire(s)


Pour négligence notoire et de compromission politique aggravée tendant à déstabiliser les intérêts du parti lors des élections couplées du 06 octobre 2018, Pétronie Koumba Mouloungui (Commune), Gisèle Issavino Ikia Issango, Adrien Ndjondo, Romuald Agninga, élus récemment conseillers départementaux et municipaux pour le compte de la commune et du département de Ndzomoé, dans le Komo-Océan, ont été exclus du Bloc démocratique chrétien (BDC), perdant de facto leurs qualités d’élus de ce parti de la Majorité. 

Le Bloc démocratique chrétien (BDC), parti politique signataire de la Charte de la Majorité républicaine et sociale pour l’émergence (MRSE), en course dans 8 provinces aux élections législatives et locales 2018, exceptée la province de l’Ogooué-Lolo, n’en sortirait qu’avec une faible moisson, au terme des premiers rounds des scrutins.

Et le siège au centre de ce léger résultat, qui semble être au cœur d’une polémique déjà au sein de la formation politique de Guy Christian Mavioga, Secrétaire exécutif, est celui de Ndzomoé, siège unique du Komo-Océan où se présentaient aux législatives Mme Anna Claudine Mavioga née Ayo et bien de cadres du parti.

Là-bas, ils s’en sont sortis avec deux conseillers municipaux à la Commune de Ndzomoé, notamment Jean Baptiste Nang Ateme et Pétronie Koumba Mouloungui. Au département de la même circonscription politique, on note une légère percée du parti avec 5 conseillers départementaux dont MM. André Mba Engoang, Charles Obame Assagle, Adrien Ndjondo, Ngninguema Ekomie et Mme Gisèle Issavino Ikia Issango.

Seulement, il semblerait régner un climat de division au sein de la formation politique de l’ancien porte-parole de la Majorité, qui a rendu public, le 19 octobre dernier, une décision portant exclusion de certains membres du BDC dans le Komo-Océan.
« Conformément à la loi 024/96 du 06 juin 1996 modifiée relative aux partis politiques ; conformément à la loi 7/96 du 12 mars 1996, modifiée, portant disposition commune aux élections au Gabon ; conformément aux statuts et règlements intérieur du BDC, sont exclus du Bloc démocratique chrétien pour négligence notoire et de compromission politique aggravée tendant à déstabiliser les intérêts du parti lors des élections couplées du 06 octobre 2018, Pétronie Koumba Mouloungui (Commune), Gisèle Issavino Ikia Issango, Adrien Ndjondo, Romuald Agninga », précise la Décision n°283 du 19/10/2018.

Ainsi que le stipule la loi, ladite décision portant exclusion des rangs du parti et signée du Secrétaire exécutif, condamne les conseilleurs municipaux et départementaux à perdre de facto leurs qualités de membres élus du BDC.
Grâce à ces exclusions, bien des personnes, considérées comme étant colistiers, se verraient servi dans un plateau doré les sièges de conseillers municipaux dont Mme Anna Claudine Mavioga née Ayo, laquelle aurait un intérêt à se retrouver au Sénat. Trois autres Bdcistes complètent la liste des élus au Conseil départemental de Ndzomoé.