ACCUEIL > SPORTS > Les Hirondelles tiennent les Panthères en échec et filent en Egypte (1-1) 


Les Hirondelles tiennent les Panthères en échec et filent en Egypte (1-1) 

  24 mars 2019 à 08h11min 0 Commentaire(s)


Désillusion ce samedi 23 mars du côté de Bujumbura (Burundi) où les Panthères du Gabon, condamnées à l’exploit, n’ont pu faire qu’un triste match nul (1-1) synonyme à leur élimination pour la Coupe d’Afrique des Nations-Egypte 2019. 
L’auto goal burundais (73e), n’a pas permis aux Panthères du Gabon de composter leur ticket pour la prochaine édition de la Coupe d’Afrique des nations de football Egypte-2029. Il fallait absolument une victoire aux hommes de Daniel Cousin (dont on réclame déjà la démission) de s’offrir une 8e participation à cette grande messe du football africain.

Tout était pourtant réuni pour que les Panthères prennent le dessus sur cette formation burundaise pas fameuse, mais qui jouait le match de son histoire. Histoire parce qu’elle était à un point de sa première participation à une phase finale de Coupe d’Afrique. 
D’entrée, Daniel Cousin décide de jouer l’appel à outrance avec Pierre-Emerick Aubameyang, Malick Evouna, Denis Bouanga et, le jeune Jim Allevinah (surprise de ce onze entrant et auteur d’un grand match) pour dynamiter le bloc défensif burundais où les défenseurs volaient comme les Hirondelles. 

Avec un Didier Ibrahim Ndong (le grand tour), intenable et correcte dans la mission qui lui a été confiée, les Panthères du Gabon s’offrent plusieurs occasions, mais sans réussite. Malick Evouna, Aubameyang manquent d’adresse dans le rectangle de vérité. 
Du côté du Burundi, le coach Olivier qui avait décidé de jouer par les contres, voit ses attaquant buter sur un Didier Ovono Ebang dans un grand jour auteur de deux arrêts décisifs en première période. 

Le score de zéro but partout, à la pose, Jim Allevinah meilleur joueur du côté gabonais, fait le travail sur le côté droit de la défense burundaise. Le jeune attaquant gabonais dont certain ignorait le talent fait ramper les défenseurs adversaires. A l’image de cette action à la 60e minute où le sociétaire du Puy Foot (France), enrhume toute la défense mais personne pour conclure l’offrande. 

Pierre-Emerick Aubameyang qui avait promis de qualifier le Gabon à la Can, n’a pas tenu à sa promesse. L’attaquant d’Arsenal est passé à côté de son match. Malgré quelques actions sporadiques, le capitaine des Panthères n’a pas répondu aux attentes placées en lui par le peuple gabonais après avoir boudé la sélection. Autant pour Denis Bouanga qui n’a plus rien apporté en attaque après avoir reçu un tacle en première période. 
Daniel Cousin dont l’aventure en équipe nationale, a eu à expliquer cette déconvenue par un manque de réalisme de ses poulains. 
Les équipes 

Gabon : 
Didier Ovono Ebang, Bruno Ecuele Manga, Yrundu Musavu-King, Lloyd Palun, Yohann Obiang, André Biyogo Poko, Didier Ibrahim Ndong, Denis Bouanga, Jim Allevinah, Malik Evouna, Pierre-Emerick Aubameyang 
Entraîneur : Daniel Cousin 

Burundi :
Jonathan Nahimana , Pierre Kwizera, Rael Bigirimana, Karim Abdoul Nizigiyimana, Selemani Ndikumana, Justij Ndikumana, David Nashmirimana, Cedric Issi, Saido Berahino, Frédéric Nsabiyumva, Papy Paty, Francis Mustapha