ACCUEIL > ECONOMIE > Les huiles de Lambaréné au Gabon


Les huiles de Lambaréné au Gabon

  7 février 2018 à 08h27min 0 Commentaire(s)


Lambaréné va devenir le cœur de l’industrie de l’huile de palme gabonaise. La semaine dernière, le Gabon a inauguré une vieille usine de 30 ans rénovée après un investissement de 3 milliards de FCFA. L’usine d’huile de palme de Lambaréné produira 20 000 tonnes d’huile et 10 000 tonnes de savons. Cette production couvrira largement la demande nationale et rendra le pays autosuffisant. Le Gabon rêve même de devenir le premier exportateur en Afrique noire d’huile de palme grâce à ses vastes plantations de palmier à huile développées par le groupe Singapourien Olam.

Des ouvriers exultent de joie parce que leur usine est non seulement sauvée de la faillite mais a vu sa capacité de production passée du simple au double. De 8 000 tonnes, la capacité de l’usine passe à 20 000 tonnes. La même joie est partagée par le Premier ministre Emmanuel Issozé Ngondet qui a coupé le ruban symbolique : « Voyez-vous, les consommateurs gabonais étaient jusqu’ici subordonnés aux importations. La production de Olam Palm Oil Gabon va permettre de réduire ces importations et aussi d’accroître nos exportations. »

L’usine de Lambaréné intègre un vaste programme du développement du palmier à huile au Gabon. Lancé en 2010 par le groupe agro alimentaire singapourien Olam, le programme vise à faire du Gabon le premier exportateur d’huile de palme brute d’Afrique noire d’ici 2023.

Théophile Ogandaga est le coordonnateur de tous les projets d’Olam au Gabon : « Pour 2023 nous prévoyons d’avoir cinquante mille hectares de plantation et avec trois usines pour produire l’huile brute, nous pensons pouvoir nous accorder avec l’Etat pour augmenter ces surfaces jusqu’à cent mille hectares. Et pouvoir accroître davantage la production d’huile de palme au Gabon. »