ACCUEIL > POLITIQUE > Les jeunes partie prenante dans l’action du chef de l’Etat.


Les jeunes partie prenante dans l’action du chef de l’Etat.

  19 avril 2018 à 21h44min 0 Commentaire(s)


La jeunesse, une force incontestable au coeur de l’action publique au Gabon.

Le dernier conseil des Ministres a vu la promotion de jeunes cadres à des postes à haute responsabilité, notamment à la présidence de la République où de nouveaux conseillers spéciaux ont été nommés. La décision du chef de l’Etat de placer des jeunes Gabonais à des postes stratégiques dans les pôles décisionnels de l’appareil de l’Etat traduit sa volonté de conscientiser plus que par le passé la jeunesse gabonaise. Une matérialisation de sa politique de faire de ce septennat, celui de la jeunesse. Une tribune donnée aux jeunes pour démontrer leur niveau de responsabilité en contribuant positivement et activement à la prospérité du Gabon. 

Parmi les jeunes promus figurent des femmes auxquelles le chef de l’Etat veut assurer une place de choix dans le développement socio-économique du pays. C’est son engagement pris à travers la décennie de la femme. Pour le numéro un Gabonais, le développement du Gabon n’est pas envisageable sans l’action des femmes. D’où l’intérêt de les impliquer davantage dans la conduite de l’action publique. Et depuis septembre 2017, plusieurs administrations publiques et privées ont connu des bouleversements inattendus, vu que certaines parmi elles portaient désormais un visages, du fait de la longévité. il est clair, l’heure du renouveau a véritablement sonné avec Ali Bongo Ondimba.

Et dans sa vision de faire du Gabon un pays émergent à l’orée 2035, le chef de l’Etat ne fait pas dans la dentèle, c’est ainsi que le choix de ces jeunes promus obéït à des critères mettant en avant la compétence. Toutes et tous ont des expériences avérées dans des domaines dans lesquels ils interviennent. L’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Aujourd’hui, c’est la méritocratie prévaut dans la sélection des femmes et des hommes invités à conduire les actions sur lesquelles s’appuie la politique de développement du Gabon. 

Avec ces nominations, c’est un autre pan de la politique d’Ali Bongo Ondimba qui mis en avant, celle notamment de l’égalité des chances qui repose notamment sur le principe de méritocratie et la prise compte de tous les citoyens sans distinctions aucune. et c’est ce qui explique que depuis plusieurs mois déjà, des jeunes issus de milieux divers, de différentes classes sociales, notamment celle défavorisée, et sans affiliation politique ou autre sont nommés à des postes clés.

Le deuxième mandat du chef de l’Etat est marqué par un changement de génération aux commandes de l’action publique. Des jeunes compétents, avec des idées nouvelles et inspirés par l’esprit patriotique, prennent désormais les choses en main. L’opportunité leur est donnée d’assurer le relais et d’assumer la responsabilité de porter les actions efficaces qui conduisent le pays vers le développement.

Aussi, cette autre série de nominations de jeunes dans l’administration publique s’inscrit dans une phase transitoire qui s’impose pour impulser une dynamique à l’action publique. Cette mutation qui s’opère par le renouvellement de la classe dirigeante cadre avec la nouvelle gouvernance voulue par le Président de la République pour qui le service public doit connaître un changement en profondeur pour être plus efficace avec des effets immédiats afin de répondre aux aspirations légitimes des Gabonais.

JEUNES PORTES A LA TETE DE CERTAINES STRUCTURES DANS L’ADMINISTRATION GABONAISE DEPUIS SEPTEMBRE 2017

1- Herman-Régis Nzoundou Bignoumba Directeur de la Caisse de dépôts et consignations (CDC)
2- Hermann Kamonomono Directeur général du Fonds national d’aide sociale (FNAS) = » (SNI)
3- Karine Arissani Directrice générale de l’Agence Gabonaise du Tourisme (l’AGATOUR)
4- Renaud Allogho Akoue Directeur générale de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de garantie Sociale CNAMGS
5- Yannick Ongonwou Sonnet, Directeur Général de l’Environnement et de la Nature
6- Joël Mbiamany Ntchorere Directeur général de la Société nationale du logement social (SNLS)
7- Hugues Mbadinga Madiya Directeur général de la Dette
8- Solange GUIAKE Directrice générale de la douane
9- Noël Mboumba Directeur général de la Société gabonaise de raffinage (Sogara)
10- Emmanuel BERRE Directeur Général de l’Agence National des Bourses du Gabon (ANDG)
11- Sayid Abeloko Directeur Général de l’Office des Ports et Rades du Gabon (OPRAG)
12- Pépécy Makivana Ep. Ogouligende Directrice générale adjoint 2 du Budget et des Finances
13- Olivier Nang Ekome Directeur général de l’Agence nationale de l’urbanisme des travaux topographiques et du cadastre
14- Patrichi Christian TANASA Conseiller Spécial, Responsable du Pôle Industrie, Mines et Hydrocarbures
15- Alida BIGNOUMBA Conseiller Spécial, Chef de Département Culture, Sport et Loisirs
16- Habiba ISSA Ep YANGA Conseiller Spécial, Chef de Département Fonction Publique et Administration