ACCUEIL > POLITIQUE > Les militants de base désormais au cœur de la reforme du PDG


Les militants de base désormais au cœur de la reforme du PDG

  10 décembre 2017 à 21h47min 0 Commentaire(s)



Le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Eric Dodo Bougendza, a, à l’occasion de l’ouverture du 11eme Congrès de ce parti, déclaré que, les reformes de ce parti sont tout d’abord et pour l’essentiel fondées, sur le retour à la considération de la base, sans laquelle un parti ne peut exister.

Pour le secrétaire général du PDG, Eric Dodo Bougendza, depuis le partage de la nouvelle vision prônée par le distingué camarade président du Parti, auprès des militants et autres sympathisants, des milliers d’adhésions et réinscriptions, ont à juste titre, été reçues.
« Aujourd’hui grâce à votre décision de pratiquer réellement la démocratie participative et consultative au sein du PDG, les militants et sympathisants du PDG croient davantage en leur parti, à la construction de leur propre avenir politique, à sa régénération et à sa revitalisation », a réitéré le secrétaire général du Parti.

En effet, l’implication libre et réelle de la base dans le choix des membres du Bureau politique, du Conseil national et du Comité central, est et demeure, selon lui, le capital politique à exploiter davantage et stratégiquement, au sein dudit parti.

Le choix d’inviter la base à voter, sans se prémunir au préalable d’une liste électorale établie et sans arrêter les inscriptions et réinscriptions à temps, le secrétaire général du PDG, a rappelé que les assises de Libreville, seront une occasion de collectionner les rapports provinciaux et de les enrichir, afin d’en sortir la substantifique moelle de chaque thématique, sous forme de résolutions. Lesquelles résolutions feront l’objet d’une feuille de route pour le parti.

Il est à souligner que, les congressistes reviendront sur les leçons à tirer des résolutions liés à l’analyse du contexte politique national et international dans lequel évolue le PDG ; les reformes indispensables ; la redéfinition des relations entre le PDG, les autres partis, les associations, les mécanismes innovants de mise en œuvre de divers politiques publiques, les nouveaux modes de financement du parti ; la promotion de l’image du parti et ses rapports avec la Diaspora.

« Un chapelet de réflexions et de décisions à prendre, afin d’apporter assurément, une nouvelle vitalité, à notre grand parti, en ces temps modernes », a-t-il conclu.

Marginalisés depuis la création du parti au pouvoir en 1968, eu égard à la désignation de ses responsables et à la prise de décision grandes décisions du parti au mépris ses avis, les militants du PDG sont désormais invités à participer à la gestion et au fonctionnement de cette formation politique à travers la dynamique participative et consultative initiée par la hiérarchie du parti depuis la tenue des conseils provinciaux d’octobre à novembre derniers dans les neuf provinces du pays. Les résolutions et les nouveaux responsables du parti qui découleront des travaux de ce 11ème congrès ordinaire, relèvent du choix et des propositions des militants de base.