ACCUEIL > POLITIQUE > Les raisons de la dotation de 500 000 dollars du Gabon à l’initiative africaine sur le réchauffement climatique


Les raisons de la dotation de 500 000 dollars du Gabon à l’initiative africaine sur le réchauffement climatique

  22 décembre 2017 à 08h31min 0 Commentaire(s)



Au cours de la conférence de presse qu’il a animée mercredi à Libreville, le porte parole de la présidence de la République, Ike Ngouoni Aila Oyouomi a déclaré que la dotation de 500 000 dollars du Gabon relève de la volonté du président de la République à limiter l’impact du réchauffement climatique dont son pays en est grandement victime.

« Pour le chef de l’Etat, le financement de l’adaptation des pays en voie de développement est une priorité. Il y a une urgence à mettre en place les moyens financiers et techniques pour les aider à limiter l’impact du réchauffement climatique sur leurs écosystèmes et leurs populations. Comme les autres pays africains, le Gabon ne contribue presque pas au réchauffement planétaire…mais en subit les conséquences les plus lourdes ! Les érosions côtières, les inondations, la disparition du patrimoine naturel et les maladies respiratoires font partie des conséquences que nous subissons en Afrique… Et le Gabon ne fait pas figure d’exception…

Le développement durable n’est donc pas un sujet de préoccupation pour les autres. Il doit être un sujet de préoccupation majeure pour chaque Gabonaise et chaque Gabonais », a-t-il justifié tout en rappelant que « c’est bien ce constat qui explique le combat acharné mené par le président de la République sur la scène internationale… pour limiter l’impact de ce phénomène sur nos populations et notre environnement ».

Le porte parole de la première institution du pays a également rappelé que la lutte contre le réchauffement à laquelle est engagé le Gabon, nécessite des sacrifices au niveau financier.

« Pour remporter le combat du siècle, lutter contre les changements climatiques, l’argent reste le nerf de la guerre. Tout comme notre capacité collective à prendre des décisions et – surtout – à les mettre en œuvre », a-t-il dit.
Il a aussi relevé la portée internationale la dotation des 500 000 dollars du Gabon à l’Initiative africaine sur l’Adaptation.

« En ce sens, la dotation de 500 000 dollars du Gabon à l’Initiative africaine sur l’Adaptation est un geste fort, un geste concret ! Un geste qui marque la volonté de notre pays de voir des actions concrètes être menées pour répondre à l’urgence au nom de l’intérêt du peuple gabonais et des peuples africains…

Ce geste fort honore aussi le Gabon qui a été félicité pour cette initiative…Cet acte jugé responsable. Car comme le répète inlassablement le président Ali Bongo Ondimba, il est urgent en ce domaine de passer des accords aux actes. Dans ce combat, le Gabon, à travers son président, Ali Bongo Ondimba, est en première ligne. Notre pays est désormais internationalement reconnu pour cela » a-t-il conclu.

Le 12 décembre dernier à Paris, le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, et par ailleurs Coordonnateur du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques, a pris part au « One Planet Summit » organisé par la France et la Banque mondiale, deux ans après l’adoption de l’accord de Paris issu de la COP21.

Cette rencontre qui a réuni des milliers de participants, dont de nombreux chefs d’Etat autour du président français, Emmanuel Macron, avait pour objectif de définir les moyens concrets de mise en œuvre de l’Accord de Paris de 2015 sur le climat.