ACCUEIL > ECONOMIE > Les zones franches économiques d’Afrique en conclave ce mercredi 27 mars à Libreville


Les zones franches économiques d’Afrique en conclave ce mercredi 27 mars à Libreville

  26 mars 2019 à 22h26min 0 Commentaire(s)


La capitale gabonaise abrite ce mercredi 27 mars, un Workshop. Cet évènement est rendu possible par l’Organisation Africaine des Zones franches (Africa free Zones Organisations-AFZO) et l’Autorité administrative de la Zone Economique Spéciale de Nkok.

Le thème choisi de cet atelier par les organisateurs de la rencontre est : « L’impact des zones franches dans l’atteinte des objectifs de développement économique durable en Afrique ». Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du programme de formation de l’AFZO. Son objectif est d’apporter à ses membres tous les outils nécessaires pour la promotion de la bonne gouvernance et l’implémentation des bonnes pratiques pour le développement des zones franches en Afrique.

Le Gabon dispose d’une zone franche à l’exemple de l’île Mandji, cette dernière a les atouts suivants : une profondeur de l’emplacement maritime, la proximité d’un aéroport international, le terminal pétrolier du Cap Lopez, ainsi qu’une importante population venue des quatre coins du Gabon.
L’AFZO c’est 40 membres répartis dans 25 pays qui prendront part à ces travaux.

Association fondée à l’initiative de Tanger Med en 2015, l’AFZO est composée des principales zones économiques africaines, des zones franches et des institutions en charge du développement, de la gestion et de la promotion des zones économiques et des zones franches en Afrique. Elle compte à ce jour 29 membres représentant 18 pays africains : le Gabon, Le Nigéria, le Togo, Le Ghana, la Côte d’Ivoire, La Guinée, le Burkina Faso, le Sénégal, le Mali, la Mauritanie, Le Maroc, le Tchad, le Soudan, l’Ethiopie, l’Ouganda, le Kenya, la Zambie et le Botswana.