ACCUEIL > POLITIQUE > Libre circulation dans la zone CEMAC : le Gabon annonce l’effectivité de la mesure


Libre circulation dans la zone CEMAC : le Gabon annonce l’effectivité de la mesure

  30 octobre 2017 à 22h07min 0 Commentaire(s)


Le gouvernement gabonais, via le ministère de l’Intérieur en charge de l’Immigration, a annoncé, jeudi dans un communiqué, l’effectivité de la libre circulation dans la zone CEMAC (communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale).

« En application des dispositions de l’Acte additionnel n° 08/05 – CEMAC – CCE – SE du 25 juin 2005 relatif à la libre circulation dans l’espace communautaire CEMAC, le Gouvernement de la République gabonaise annonce l’effectivité de ladite mesure à compter de ce jour, pour les ressortissants des Etats membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cameroun, Centrafrique, Congo, Guinée équatoriale et Tchad), détenteurs d’un passeport ordinaire biométrique, d’un passeport diplomatique ou de service », indique le communiqué.

Outre cette mesure, on note également une dérogation aux ressortissants des pays du G20 et à ceux du Conseil de coopération du Golfe (CCG) des pays du Golfe qui manifesteraient le besoin de se rendre au Gabon.

« Aussi, traduisant sa ferme volonté de renforcer l’attractivité du pays et son ouverture d’avantage à l’Investissement direct étranger, et sur les Très Hautes instructions de Monsieur le Président de la République, chef de l’Etat, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, le Gouvernement informe le public de ce qu’un Régime spécial dérogatoire est accordé aux ressortissants des pays du G20 et à ceux du Conseil de coopération du Golfe (CCG) désireux de se rendre au Gabon, terre d’accueil et d’investissement », poursuit le communiqué avant de conclure que « sans préjudice du dispositif existant de l’e-visa et dans les missions diplomatiques et postes consulaires, ce régime spécial consiste en la délivrance des visas d’entrée dès le débarquement sur le territoire national »

Rappelons que cette décision traduit la volonté des autorités gabonaises à la libre circulation. Durant sa présidence à la tête de la CEMAC pour le compte du Gabon, Ali Bongo Ondimba avait pris des actes dans ce sens.