ACCUEIL > SPORTS > Ligue 1 : Canal+ perd les droits TV au profit d’un fonds espagnol


Ligue 1 : Canal+ perd les droits TV au profit d’un fonds espagnol

  29 mai 2018 à 22h49min 0 Commentaire(s)


Le groupe espagnol Mediapro et beIN Sports ont décroché les principaux lots mis aux enchères par la Ligue de football professionnel (LFP) qui récupère la somme record de 1,153 milliard d’euros.

Énorme surprise dans le monde de la télévision. Canal+, chaîne du foot français depuis 34 ans, a été sorti du jeu. C’est un fonds espagnol totalement inconnu en France, Mediapro, qui rafle la mise. La veille, Mediapro perdait sur le tapis vert les droits du foot italien après un veto de la ligue de football transalpine. Mais le lendemain, Mediapro gagnait trois des plus importants lots lors de l’appel d’offres sur les droits audiovisuels du foot français pour les saisons 2020 à 2024. La Ligue de football professionnel (LFP) a gagné son pari. Elle voulait obtenir 1 milliard d’euros par saison. Elle en obtient 1,15 milliard d’euros, même si deux des sept lots mis aux enchères n’ont pas encore trouvé preneur.

« Le foot français change de dimension », s’est réjoui Didier Quillot, le directeur général de la LFP. Très concrètement, les droits du foot on fait un bond de près de 60 % par rapport aux 730 millions payés actuellement par Canal+ et beIN Sports sur chaque saison. Sur les quatre ans du contrat à venir, la LFP va donc ramasser 4,6 milliards d’euros, de quoi hisser le foot français parmi l’élite européenne, à parité avec l’Allemagne et l’Espagne.
Pour maximiser leurs chances de réussite, Didier Quillot, aidé du cabinet Clifford Chance, ont ouvert le jeu aux fonds d’investissement en autorisant le fait de sous-licencier les droits. Mediapro s’est engagé a créé une chaîne 100 % sport en 2020 et à nouer des accords avec des distributeurs pour commercialiser cette chaîne.

Mediapro a acheté le lot 1, qui compte le grand match du dimanche soir (autrefois chasse gardée de Canal+). Il a mis la main sur le lot 2 avec deux matchs du vendredi soir et du samedi après midi. Enfin, il a décroché le lot 4 avec cinq matchs dont celui du dimanche à 15 heures et, surtout, le tout nouveau match du dimanche à 13 heures, spécialement taillé pour le public chinois. Or, le fonds Mediapro vient d’être racheté par le chinois Hontai Capital. C’est donc un tandem sino-espagnol qui détient désormais les clés de la Ligue 1 de football.

Pour sa part, la chaîne qatarie beIN Sports sauve les meubles. Elle a acheté le lot 3 avec les matchs du samedi soir et du dimanche à 17 heures, soit nettement moins de matchs qu’il n’en diffuse actuellement.

Canal+ écarté
Pour Canal+, c’est le choc. Pour la première fois depuis 34 ans, la chaîne cryptée est écartée des droits du foot. Elle n’obtient aucun lot. Maxime Saada, le président du directoire du groupe Canal+, avait prévenu qu’il ne ruinerait pas la chaîne en misant beaucoup d’argent. Canal+ a misé sur tous les lots mais pas suffisamment. Cela ne veut pas dire pour autant qu’il n’y aura pas de football. Car la chaîne pourra distribuer la chaîne de sport de Mediapro comme elle le fait déjà avec beIN Sports. « La seule certitude est que Canal+ ne mourra pas d’avoir payé trop cher pour les droits du foot. Le vrai problème, c’est de savoir comment Mediapro va créer de la valeur avec des droits qu’il a surpayé. En Italie, Sky a contesté devant la justice l’attribution des droits du foot italien à Mediapro et a gagné. Canal+ étudie toutes les options dont celle d’un recours », a expliqué Maxime Saada.

Canal+ risque de changer de dimension. À partir de 2020 ce ne sera plus la chaîne du foot. La question est aujourd’hui se savoir si Canal+ pourrait totalement changer de modèle en se concentrant uniquement sur les thématiques cinéma et série, comme l’avait évoqué Maxime Saada dans une interview au Film français au mois de mai.
Free débarque

Autre grande surprise, on attendait l’arrivée de l’opérateur Altice, mais c’est finalement son concurrent Free qui a fait son entrée dans le foot français. Il gagne le lot 6 pour les matchs en différé et des extraits qui peuvent être diffusés sur les smartphones.