ACCUEIL > SOCIETE > Lutte contre l’insécurité : une mission recommandée au nouveau préfet de Police de Libreville 


Lutte contre l’insécurité : une mission recommandée au nouveau préfet de Police de Libreville 

  26 avril 2018 à 21h58min 0 Commentaire(s)


S’exprimant lors de la cérémonie d’installation du nouveau préfet de police de la ville de Libreville, Jean Germain Effayong Onong, le commandant en chef des Forces de Police nationale, Yves Marcel Mapangou Moussadji a instruit ce dernier à mettre tout en œuvre pour venir à bout de l’insécurité grandissante ainsi que les comportements déviants de certains policiers à l’endroit de paisibles citoyens.

Le Commandant en Chef des Forces de Police nationale a, dans son intervention, instruit le préfet de Police qui a la charge des commissariats de police de Libreville et ses environs, de faire la répression des actes d’insécurité par tous les moyens pour assurer la sécurité des populations vivant dans la province de l’Estuaire.

"Il s’agira de restaurer la confiance de nos compatriotes, de faire reculer les violences, les incivilités, de casser les trafics, de trouver les solutions pour que la sécurité des populations vivant dans la province de l’Estuaire soit assurée durablement", a-t-il déclaré.

Le général de division Yves Marcel Mapangou Moussadji a également donné des instructions relatives aux comportements déviants de plusieurs policiers envers les usagers.

" Il s’agira pour vous de renverser la tendance qui voit l’essentiel des effectifs en tenue considérant la voie publique comme mère nourricière en utilisant le racket, la violence physique et verbale comme mode normal de fonctionnement", a-t-il martelé avant d’ajouter que :" je vous exhorte à rendre plus clair le champ des missions de la Préfecture de Police par des méthodes et une organisation plus efficiente en s’appuyant sur les relais sociaux plus utiles".

Il a également attiré l’attention d’autres promus et ceux qui ont été maintenus à leurs postes de relever ce défi.

"M’adressant aux promus, je vous dirais comme vous pouvez le constater que les attentes des populations sont nombreuses et appellent de notre part un engagement professionnel total. Nous sommes tous astreints à une obligation de résultats, chacun de vous sera apprécié en fonction de son rendement au travail.

Je me dois, à cet égard, de vous rappeler que chacun sera récompensé à l’aune de son mérite, car, il n’existe pas dans notre corporation une position définitivement acquise. Ce message s’adresse aussi bien à ceux qui sont promus aujourd’hui qu’à ceux qui ont été maintenus à leurs postes. Sachez mériter la confiance qui a été placée en vous par les plus hautes autorités", a-t-il exhorté.

La question de l’insécurité est devenue préoccupante à Libreville et ses environs. Elle gagne davantage du terrain au regard des actes de vols, braquage, assassinat, de tuerie, de violence, de trafic de drogue enregistrés chaque jour.