ACCUEIL > POLITIQUE >  : Mabiala quitte le navire RPM et Barro Chambrier


 : Mabiala quitte le navire RPM et Barro Chambrier

  5 janvier 2021 à 20h59min 0 Commentaire(s)


Le secrétaire exécutif du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM), Serge Maurice Mabiala, a décidé de rejoindre le parti de Michel Menga, le Rassemblement héritage et modernité (RHM) où il occupera le même poste qu’auprès du président du RPM. Ce départ serait motivé par un conflit de leadership avec Alexandre Barro Chambrier.

 Les rumeurs courraient qu’il était en conflit larvé avec Alexandre Barro Chambrier. Mais au regard de sa nomination lors du « congrès de clarification » du Rassemblement héritage et modernité (RHM), organisé par Michel Menga M’Essone, le 3 janvier 2021, le problème était bien plus profond.

Au moment de la scission du RHM, après l’entrée au gouvernement du Michel Menga, Serge Maurice Mabiala s’était attaché à l’aile d’Alexandre Barro Chambrier. Celle-ci deviendra le Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM), lors d’un congrès en avril 2019. Congrès ayant fait de lui le secrétaire exécutif du RPM.

L’ancien ministre d’Ali Bongo passé par des ennuis judiciaires causé par le pouvoir, semble avoir décidé de retourner vers Michel Menga, désormais président du RHM au sein duquel il occupera le poste de secrétaire exécutif, à l’issue du congrès du 3 janvier 2021. Des assises ayant d’ailleurs annoncé plus d’éclat et de fidélité à Ali Bongo, via une nouvelle ligne de conduite dessinée aux côtés des institutions de la République.

D’aucuns se demandent à juste titre si l’ancien PDGiste, devenu opposant en 2016 et député du 1er arrondissement de Mouila depuis 2018, a décidé de flirter avec ceux qui l’avaient envoyé en prison. Joint au téléphone par Gabonreview, Serge Maurice Mabiala s’est montré évasif. Mieux, il a préféré jouer la carte de l’amnésie en affirmant : « je ne me souviens pas qu’il y ait eu une scission entre les deux partis que vous citez (…) et je n’ai pas connaissance d’une reconversion de certaines personnes dans les partis que vous citez ».
Ambiguïté de Serge Maurice Mabiala ?

Qu’à cela ne tienne, des sources proches du RPM indiquent qu’il y a quelques mois, dans un courrier adressé depuis Paris aux instances du parti, Serge Maurice Mabiala annonçait qu’il démissionnait du poste de secrétaire exécutif du RPM et qu’il arrêtait toute activité au sein du parti. « En réalité, le courrier était ambigu. Il n’a pas dit clairement qu’il démissionnait ». Il y a 4 mois, assurent certaines indiscrétions, Serge Maurice Mabiala cotisait encore et participait aux activités du RPM. Cependant, notent-elles, dans son « courrier ambigu », le député de Mouila aurait indiqué qu’il n’a jamais été d’accord avec le changement de nom de la formation politique. Est-ce la raison de ce départ ?
Légitimité des écuries et des congrès

D’autres sources laissent entendre que sa décision de quitter le RPM est surtout motivée par un conflit de leadership avec Barro Chambrier. « Peut-être aussi cherche-t-il simplement à revenir aux affaires en s’agrippant à Menga », simplifie l’un de ses anciens compagnons du RPM.

Par ailleurs, une source proche de l’affaire s’interroge sur la légitimité du congrès de Michel Menga et du RHM, d’autant plus qu’un récépissé du ministère de l’Intérieur entérinerait le changement du nom du parti, de RHM en RPM. « Ce récépissé prouve que le congrès de Chambrier confirme que le parti a changé de nom en RPM. Ce qui veut dire que Menga n’a aucun document. Sur quelle base légale a-t-il organisé son congrès ? », commente la source selon laquelle, si Michel Menga devait contester le congrès de Barro Chambrier, juridiquement il devait le faire depuis avril 2019. Chaud devant !