ACCUEIL > POLITIQUE > Mairie d’Akanda : Gregory Laccruche Alihanga et son équipe prennent leurs écharpes


Mairie d’Akanda : Gregory Laccruche Alihanga et son équipe prennent leurs écharpes

  14 mars 2019 à 08h06min 0 Commentaire(s)


Porte étendard du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) dans la commune d’Akanda, le nouveau maire Gregory Laccruche Alihanga et son équipe ont été installés officiellement ce mardi 12 mars par le ministre d’Etat à l’Intérieur, Lambert-Noël Matha. En plus du Maire central, les maires adjoints sont, Serge Colin, Yvon Rombougouera et Christian Augé.

La nouvelle équipe municipale de la commune d’Akanda a pris ses fonctions devant un parterre de personnalités politique et administrative, ce mardi à l’hôtel de ville de la commune d’Akanda.
Le nouvel édile de la commune d’Akanda, Gregory Laccruche Alihanga, conscient de la charge qui sera la sienne au cours des cinq prochaines années, a mis à profit cette cérémonie pour rassurer l’ensemble des concitoyens de la nouvelle commune sur son programme d’action.

Il a rappelé à tous sa conception de l’action publique qui, selon lui, portera sur des actions efficaces et concrètes qui tiendront compte des préoccupations quotidiennes de l’ensemble des Akandais ; le but étant d’améliorer leurs conditions de vie.
Au sujet des priorités qui sont les siennes pour la commune, Gregory Laccruche Alihanga a annoncé celles dont ses adjoints et lui ont à cœur de réaliser.

Il s’agit entre autres du lancement de bus à usage de transport public qui relieront la commune d’Akanda à celle voisine de Libreville. Mais aussi, le déploiement de 300 lampadaires solaires supplémentaires à ceux déjà disponibles. Il faut ajouter à cela la mise en place d’une police municipale, la mise sur pied de projets porteurs à caractères socioéconomiques, la résolution des problèmes d’adduction en eau et d’accessibilité à l’électricité.

Concernant le volet éducation, le nouvel édile d’Akanda envisage de créer une université dans la commune. Conscient de ce que les actes doivent désormais remplacer les promesses, comme l’avait par ailleurs annoncé le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, Gregory Laccruche Alihanga a donné rendez-vous à ses concitoyens dans 100 jours pour la première évaluation de son programme d’action.

Au nouveau maire, le ministre de l’Intérieur a demandé d’agir avec énergie, de faire preuve d’inventivité, de créativité et d’audace. D’autant que la commune d’Akanda n’a pas vocation à reproduire le schéma des autres villes du pays, en termes d’anarchie urbanistique, de spéculation foncière et de gestion approximative des déchets de tous genres.
De même, il a attiré l’attention de tout le bureau municipal sur les trois questions essentielles que sont : la salubrité, le fonds d’initiative départemental (FID) et la citoyenneté.

S’agissant du premier intérêt, Lambert-Noël Matha a exhorté les nouveaux magistrats de la ville à faire de la lutte contre l’insalubrité un des axes majeurs de leur plan d’action. Eu égard notamment aux effets dévastateurs que pourrait avoir l’aggravation de ce phénomène sur l’air naturel protégé, par ailleurs très riches en espèces aquatiques, amphibiens et des tortues marines qu’abrite la commune.

Au sujet du FID, le membre du Gouvernement a indiqué à ses interlocuteurs qu’ « il s’agit d’une chance formidable pour nos localités. La commune d’Akanda doit donc prendre toute sa place dans la matérialisation de cette grande politique publique en imaginant pour ses populations des projets innovants, productifs et source de revenus nécessaire ».
Abordant la question de la citoyenneté, M. Matha a invité les édiles à travailler pour l’amélioration du vivre ensemble au sein de la cité. Ce qui passe par exemple par la proximité entre les administrations et les populations lors des journées citoyennes. En plus de la multiplication d’activités collectives à même de renforcer le sentiment d’appartenance à la commune chez les uns et les autres.