ACCUEIL > POLITIQUE > Majorité et Opposition représentées au nouveau bureau de l’Assemblée nationale 


Majorité et Opposition représentées au nouveau bureau de l’Assemblée nationale 

  13 janvier 2019 à 11h52min 1 Commentaire(s)


Le nouveau bureau de l’Assemblée nationale élu vendredi 11 Janvier à Libreville, comprend des députés issus du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) et son allié le Rassemblement pour la restauration des valeurs (RV) ainsi que ceux relevant des partis d’Opposition « Les démocrates (LD) » et le Groupement des parti dénommé Forces démocratiques et républicaines représenté par Parti social démocrate (PSD). 

Dirigée par le doyen des députés élus, Adrien Nkoghé Essingone, le nouveau bureau de l’Assemblée nationale est composé des sensibilités politiques de la Majorité et de l’Opposition. Il se compose ainsi qu’il suit : président, Faustin Boukoubi du PDG, 1er vice-président, Idriss Ngari du PDG, 2ème vice-président, Albert Richard Royembo du PDG, 3ème vice-président, Lucienne Ogwalanga Aworet du PDG, 4ème vice-président, Jonathan Ignoumba des LD, 5ème vice-président, Jean Pierre Oyiba du PDG, 6ème vice-président, Raphael Ngazouzé du PDG, Questeur, Hervé Patrick Opiangah du PDG, Questeur adjoint, Philippe Nzengué Mayila des LD, 1er secrétaire, Bernabé Indoumou du PDG, 2ème secrétaire, Malika Bongo Ondimba du PDG, 3ème secrétaire, Jean Philippe Edzang de RV, 4ème secrétaire, Mesmin Wada de RV, 5ème secrétaire, Guy François Mounguengui Koumba du PDG , et 6ème secrétaire, Albertine Maganga Moussavou des Forces démocratiques et républicaines. 

Une fois l’élection terminée, le Doyen des députés Adrien Nkoghe Essingone a remercié l’ensemble des députés pour leur disponibilité et pour avoir fait preuve de sérieux. Il a par la suite félicité le bureau élu et souhaité du succès à la 13ème législature, avant de procéder à l’installation du nouveau président de l’Assemblée national, Faustin Boukoubi.
Après son installation, Faustin Boukoubi a indiqué que la 13ème législature va s’atteler à redorer une image positive à l’Assemblée nationale, afin qu’elle soit un véritable lieu de débat démocratique au service du peuple.

« Nous allons œuvrer à préserver la crédibilité de notre représentation nationale, car des institutions dignes, fonctionnant convenablement, contribuent davantage au développement. Nous mettrons en œuvre tous les mécanismes appropriés d’écoute de la population afin que cette noble institution, jouissant de la légitimité populaire et comportant désormais une représentativité significative des les bords politiques, reflète toutes les écoutes. En vue de permettre l’oxygénation de notre jeune démocratie, à l’apaisement du climat social, politique et, à l’assainissement des affaires. L’Assemblée nationale, tribune par excellence du débat démocratique, restera ouverte à l’examen de toute proposition objective d’où qu’elle vienne, dans le respect des procédures légales » a-t-il dit. 

Ajoutant que « la modernisation de notre législation, eu égard aux évolutions raisonnables de notre société, à commencer par l’adaptation de notre loi fondamentale aux nécessités de ce monde et perspectives prévisibles, constituera, avec les thèmes à caractère social économique, des préoccupations prioritaires de la 13ème législature ». 
« Aussi, des pratiquants du Droit, des intellectuels, des groupements relevant des tous les secteurs, et même des citoyens de tous les bords seront-ils consultés, le cas échéant, afin d’assurer l’adoption des réformes initiées par le gouvernement, proposées par le gouvernement ou le parlement », a-t-il promis.

Sitôt après son élection pour une législature de 5 ans, le nouveau bureau sera en séance de travail à partir de ce lundi au Palais Léon Mba. Il est également prévu un tour du propriétaire. La rentrée parlementaire aura lieu en début du mois de mars 2019, dans le cadre de la Première session ordinaire.