ACCUEIL > SOCIETE > Mesures barrières : Vers des condamnations aux travaux d’intérêt général


Mesures barrières : Vers des condamnations aux travaux d’intérêt général

  4 mai 2020 à 22h17min 0 Commentaire(s)


 
Excédé par le non-respect, par les populations, des mesures barrières édictées par le gouvernement pour limiter la propagation du Covid-19, le ministre d’État à l’Intérieur renouvelle ses menaces de sanction à l’encontre des contrevenants. À côté des amendes, Lambert Noël Matha prévoit désormais des condamnations aux travaux d’intérêt général.
 
Confronté aux actes d’incivisme et d’irresponsabilité de certains habitants du Grand Libreville qu’il perçoit comme de la « défiance » à l’endroit des autorités, le gouvernement entend frapper fort pour faire respecter les mesures barrières édictées pour briser la chaîne de contamination du Covid-19. Pour réprimer le non-respect du port du masque devenu obligatoire dans les espaces et lieux publics ainsi que le non-respect de la distanciation sociale, le ministre d’État à l’Intérieur brandit à nouveau la menace des amendes pour les contrevenants.

Mais à côté de ces amendes dont les montants ne sont pas précis jusque-là, Lambert Noël Matha envisage également des condamnations aux travaux d’intérêt général pour les transgresseurs. D’autant qu’il perçoit « ces actes délibérés d’indiscipline, d’irresponsabilité et de mise en danger de la vie d’autrui » comme « une atteinte à la sécurité, à la santé d’autrui ». Or, selon le membre du gouvernement, « l’état d’urgence, qui sous-tend toutes ces mesures restrictives, ne saurait s’accommoder avec l’incivisme des populations en cette période cruciale de riposte contre le Covid-19 ».

Moins d’une semaine après le passage du confinement total du Grand Libreville au confinement partiel et géographique, la mise en garde du ministre de l’Intérieur est la seconde du gouvernement après celle de son porte-parole Edgar Anicet Mboumbou Miyakou. Mais Lambert Noël Matha l’assure, c’est la dernière. Certains s’attendent déjà à un retour au confinement total.