ACCUEIL > POLITIQUE > Négociations UE-Gabon sur la pêche : Le gouvernement prône un nouvel accord équilibré qui profitera au Gabon


Négociations UE-Gabon sur la pêche : Le gouvernement prône un nouvel accord équilibré qui profitera au Gabon

  1er mai 2017 à 22h24min 0 Commentaire(s)


Au cours d’une conférence de presse animée vendredi au stade d’Agondjé au nord de Libreville, le porte parole du gouvernement gabonais, Alain Claude Bilié-By-Nzé a déclaré que le Gabon opte pour un nouvel accord de pêche avec l’union européenne qui lui sera profitable désormais.

Contrairement au présent accord qui ne profite pas au Gabon, le gouvernement souhaite que le nouvel accord de pêche qui sera en négociation avec l’union européenne permette que les produits halieutiques, notamment le Thon péché dans les eaux gabonaises, soient bénéfiques au pays.

« Nous allons vers la négociation d’un nouvel accord de pêche et nous ferons en sorte qu’il soit équilibré et qu’il soit en faveur non seulement des politiques publiques que nous avons décidées, mais également en faveur des populations gabonaises.

Il faut que les gabonais sachent que le Thon péché dans les eaux territoriales gabonaises est débarqué dans certains pays africains de la Côte Ouest, pour subir une première transformation. Il finance donc, dans ces pays là, une semi industrie, il crée de l’emploi dans ces pays, alors que ce n’est pas le cas au Gabon », a dit Alain Claude Bilié-Nzé.
Pour le gouvernement gabonais, il faut que le nouvel accord de pêche avec l’UE cadre avec son programme politique actuel.

« Dans ces négociations, il s’agira comme première étape, de faire en sorte qu’il y ait des ports de débarquement au Gabon de sorte que nous puissions également, en tant que gabonais, consommer le Thon qui est péché dans nos eaux.

La deuxième étape qui rentre naturellement dans le cadre de la politique de la diversification et de la transformation locale des matières premières, nous ferons en sorte qu’au moins, une première transformation soit réalisée sur le territoire gabonais pour, là aussi, créer de l’emploi, avoir de la valeur ajoutée, créer des richesses. Cela nous semble tout à fait le minimum à exiger dans le cadre de cet accord », a réaffirmé le porte parole du gouvernement gabonais.

L’accord de pêche entre le Gabon et l’Union européenne est vieux de 19 ans. Le Comité stratégique du conseil national de la Mer, réuni mercredi à Libreville, a donné son quitus pour l’ouverture d’un quatrième round de négociation avec l’UE. Ce quatrième round devra désormais prendre en compte les nouvelles orientations du Gabon en termes de gestion durable des ressources halieutiques. L’objectif étant d’obtenir un protocole d’accord qui soit gagnant-gagnant.

La production thonière du Gabon représente 15% de toute la production atlantique. Le Gabon constitue le premier pool d’approvisionnement en thon de l’Union européenne.