ACCUEIL > SOCIETE > Octobre rose 2018 : Le fitness sport-santé pour le lancement des activités


Octobre rose 2018 : Le fitness sport-santé pour le lancement des activités

  1er octobre 2018 à 08h40min 0 Commentaire(s)


La 5ème édition de la campagne de sensibilisation pour le dépistage des cancers féminins a débuté ce dimanche au Palais des sports de Libreville, avec le lancement de la journée fitness sport - santé pour la lutte contre le cancer, au cours de laquelle de nombreuses femmes ont pris d’assaut ledit gymnase pour participer à cet exercice.

De nombreuses femmes et jeunes filles ont répondu présentes, ce dimanche matin, au palais des sports de Libreville, dans le cadre de la 5ème édition 2018 de la campagne de sensibilisation pour le dépistage des cancers féminins, dénommée "Octobre Rose", organisée par le ministère de la Santé et de la Famille, sous le thème « Sport et santé ».
Au cours de cette journée, ces femmes, dirigées par des coachs professionnels, ont participé à plusieurs séances d’entraînement très rapide, d’échauffement, de récupération et étirements. Les mouvements ont été très intenses et variés.

« Depuis 4 ans, ce concept a été développé au Gabon, grâce au programme "agir contre le cancer" de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba. Ce programme a permis de sauver des vies à de nombreuses femmes qui, grâce à octobre rose, sont allées dans les structures sanitaires pour se faire dépister où certaines ont eu la vie sauve », a expliqué le Dr. Patrick Obiang, secrétaire général au ministère de la Santé.

Toutefois, il a précisé que le sport permet de donner la bonne santé et à travers lui, c’est de réunir les femmes, les mobilisées et permettre aussi de faire passer le message plus tôt afin qu’elles soient sensibilisées sur la question du cancer. 
« La prévalence du cancer du sein est élevée. Aujourd’hui, 20% des femmes adhèrent au dépistage du cancer du col. Normalement, on devrait être à 100% d’adhésion au dépistage du cancer du col. C’est pourquoi, tant que cet objectif n’est pas atteint, nous allons poursuivre l’intensification de notre campagne de sensibilisation. Durant toute l’année, les centres de santé et les hôpitaux ont tenu à faire le dépistage de routine », a ajouté le Dr. Patrick Obiang.

La directrice programme de prévention et de contrôle des cancers, Dr. Nathalie Ambounda, a affirmé que les cancers du col de l’utérus et du sein sont les deux premiers cancers au Gabon, en termes de fréquence et de mortalité. « Dans le monde, le cancer du col de l’utérus représente les 13% et le cancer du sein est le 1er sur le plan mondial. Sur le plan local, nous sommes entrain d’élaborer un registre des cancers pour avoir des chiffres clés que nous allons intégrer sur le plan mondial », a-t-elle précisé. 

Le Dr Nathalie Ambounda est ensuite revenue sur les facteurs qui sont à l’origine de cette pathologie. « Globalement, vous avez la mauvaise alimentation dont l’excès de sucre, l’excès de graisse qui entraînent la production des toxines qui vont favoriser l’accroissement des cellules cancéreuses. Vous avez aussi les infections sexuellement transmissibles, le cas du cancer du col. Sur le plan général, les objectifs du Gabon, c’est de réduire la mortalité liée à ces cancers ».