ACCUEIL > ECONOMIE > Ouverture à Libreville d’un séminaire régional sur l’administration performante de la TVA


Ouverture à Libreville d’un séminaire régional sur l’administration performante de la TVA

  23 octobre 2018 à 00h01min 0 Commentaire(s)


Les travaux d’un séminaire régional sur l’administration performante de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) se sont ouverts ce lundi à Libreville avec pour objectif la mise en place d’une stratégie pour une meilleure administration de la TVA.

Organisé conjointement par le gouvernement gabonais, le département des finances publiques du Fonds monétaire international (FMI) et le Centre régional d’assistance technique du Fonds monétaire international pour l’Afrique du centre, Afritac Centre, l’objectif poursuivi par ce séminaire est d’optimiser le potentiel de la TVA.
En procédant à l’ouverture de ce séminaire, le secrétaire général du ministère gabonais de l’Economie, Jeannot Kalima, a indiqué que ces travaux visent la mise en place d’une stratégie pour une meilleure administration de la TVA.

« Il concilie à la fois, les impératifs de mobilisation des recettes et le principe de neutralité économique de cet impôt sur les entreprises. Ce d’autant que la TVA constitue une source importante des recettes budgétaires contribuant, au financement des politiques publiques », a expliqué le Sg du ministère de l’Economie.
Pour y parvenir, les participants devront, au cours de ces travaux, mutualiser leurs expériences afin de dresser un bilan réel de la réforme de la TVA mise en œuvre dans chacun des pays.

« Cette rencontre de Libreville doit en effet être pour nous l’occasion de proposer des solutions stratégiques à mettre en œuvre rapidement pour faire face aux contraintes résultant du ralentissement de la croissance économique de notre sous-région », a insisté M. Kalima.

En effet, l’administration de la TVA, dans les pays de la zone Afrique centrale, pose un certain nombre de défis liés entre autres, à la difficulté de maîtrise des outils de prévisions, à la traçabilité des transactions, à la prééminence de nombreuses exonérations, à la problématique des remboursements de crédits aux entreprises bénéficiaires, ainsi qu’à la prise en compte des questions du commerce électronique résultant des évolutions récentes.

Les thématiques qui vont être présentées durant ce séminaire, devraient donc permettre, d’après le Coordonnateur directeur d’AFRITAC Centre, Paulo Drummond, aux panélistes de s’approprier au mieux les grands défis que posent l’administration de la TVA, tout en se procurant les moyens nécessaires pour lancer une dynamique résolue et agissante de la réforme TVA.

« Les discussions et les échanges entre les animateurs et les experts porteront sur trois principaux sous-thèmes, singulièrement, ‘’les performances de la TVA dans les différents pays et identifications des principales faiblesses législatives et administratives’’ », a-t-il souligné.

« Les principaux défis à relever dans la sous-région, notamment l’analyse de l’efficacité budgétaire de la TVA, l’analyse des dépenses fiscales, les prévisions des recettes TVA, la coordination douanes-impôts en vue d’une lutte commune contre la fraude, l’analyse et gestion du risque », ainsi que « les stratégies et plans d’action permettant l’amélioration des performances de la TVA » sont autant de thèmes qui seront développés au cour de ces assises de Libreville jusqu’au 26 Octobre prochain.