ACCUEIL > POLITIQUE > Ouverture à Libreville de la 3ème session du comité sur la réforme institutionnelle de la CEEAC


Ouverture à Libreville de la 3ème session du comité sur la réforme institutionnelle de la CEEAC

  13 janvier 2019 à 09h23min 0 Commentaire(s)


Le commissaire général à l’intégration régionale, Faustin Rogombé, a procédé, ce jeudi 10 janvier 2019 à Owendo, à l’ouverture des travaux de la 3ème session du comité technique des Experts (CTE) du comité de pilotage de la réforme institutionnelle de la CEEAC.

En prenant la parole en qualité de président du comité technique des experts, par ailleurs commissaire général à l’intégration régionale, Faustin Rogombé, a indiqué que la présente session du comité technique des experts marque un pas décisif vers la finalisation du processus de la réforme institutionnelle de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEEAC).

Une réforme qui vise entre autres à améliorer l’efficacité de la CEEAC dans le but de réaliser un saut qualitatif majeur dans la gouvernance de l’organisation en vue d’en faire une communauté économique régionale viable et forte, dotée d’un exécutif à l’architecture rénovée et adaptée aux défis de l’heure.
En remerciant pour la circonstance le Cabinet Agora Consulting qui accompagne la CEEAC dans cette réforme, notamment par la mise à disposition de l’institution, des livrables fondamentaux en termes de textes et documents qui font l’objet d’examen et validation au cours de ces assises, M. Rogombé a souhaité la contribution de chaque partie prenante.

« Il serait donc de bonne administration que nous examinions judicieusement les livrables produits par le Cabinet et que nous nous les approprions afin que nous nous donnions l’impérative possibilité de faire progresser significativement cette réforme », a-t-il rappelé.
Le représentant du secrétaire général de la CEEAC, Mangaral Banté, est quant à lui revenu sur les objectifs spécifiques assignés au Cabinet Agora Consulting. Lesquels portent entre autres sur la nouvelle architecture institutionnelle de la CEEAC et son cadre légal et réglementaire.

« Les documents qui sont soumis à votre examen au cours de cette session matérialisent cette ambition. Il s’agit du traité instituant la CEEAC et ses protocoles annexes, y compris le protocole du Conseil de Paix et de sécurité d’Afrique centrale (Copax), le protocole sur la Cour de justice et des comptes, le protocole sur le parlement communautaire ou encore le règlement intérieur de la nouvelle commission », a-t-il précisé.

Toutefois, en raison du caractère éminemment spécifique de certains textes, les réflexions des participants se limiteront aux textes principaux, laissant soins aux Etats membres de procéder à un examen préalable des textes techniques sectoriels, avant une analyse des experts, au cours d’une prochaine rencontre sur la question.